Archives pour la catégorie France

Documentaire : « La grande aventure de L’Uranium en Limousin »

Le populaire du centre – Sylvain Compère

Accès au documentaire : http://www.lepopulaire.fr/gf/PC_gf_uranium/

 

occupation_mairieL’occupation de la mairie de Razès en mai 1979

Note de Stopmines 23 : Le titre du documentaire ?! C’est d’EXPLOITATION qu’il s’agit, une aventure bien misérable … le pillage d’une ressource dangereuse ! Le commerce mortifère de la Cogema et maintenant d’Areva est loin d’être une « grande aventure » pour celles et ceux qui en supportent le coût environnemental et sanitaire !

Géothermie profonde : Nicolas Hulot accorde un permis minier en Creuse, Allier, Puy de Dôme

stimulation hydrauliqueLe 24 octobre 2017, les ministères de Nicolas Hulot et de Bruno Lemaire ont accordé un nouveau permis minier en Combrailles : un Permis Exclusif de Recherches de gîtes géothermiques à haute température  dit « permis de Combrailles-en-Marche » (Allier, Creuse et Puy-de-Dôme), à la société TLS Geothermics.

Rencontre avec ce permis minier du « troisième type ?! » : La géothermie profonde est une technique qui  capte l’énergie fossile des sources d’eau chaude en profondeur afin de produire de l’électricité ; Les forages peuvent atteindre 5000 mètres. Le permis de Combrailles-en-Marche », d’une superficie de 807 Km² environ dans les départements de l’Allier, la Creuse et du Puy-de-Dôme, est accordé pour une durée de 3 ans. Il concerne 63 communes et convoite en premier lieu les sources d’eau chaude des communes d’Evaux-les-bains et de Neris-les-bains.

_2_carte_au_100_000e_compressed [640x480]

31 communes dans la Creuse :   Auge, Bord-saint-Georges, Boussac, Boussac Bourg, Budelière, Chambonchard, Chambon -ur-Voueize, Charron, Evaux-les-Bains, Fontanieres, Gouzon, La-celle -sous-Gouzon, Lavaufranche, Lepaud, Leyrat, Lussat, Nouhant, Reterre, Rougnat, Saint-Julien-la -Genete, Saint Loup, Saint Pierre Le Bost, Saint sylvain Bas le Roc, Saint Sylvain-sous-Toulx, Sannat, Soumans ,Tardes, Toulx-Sainte-Croix, Trois Fonds, Verneiges, Viersat.

26 communes dans l’Allier : Archignat, Arpheuilles-Saint-Priest, Chamberat, Durdat-Larequille, Huriel, La Celle, La Chapelaude, La Petite Marche, Lamaids, Lavault-Sainte-Anne, Lignerolles, Marcillat-En-Combraille, Mazirat, Neris-Les-Bains, Premilhat, Quinssaines, Ronnet, Sainte-Therence, Saint-Fargeol, Saint-Genest, Saint-Marcel-En-Marcillat, Saint-Martinien, Saint-Sauvier, Terjat, Treignat, Villebret.

6 communes dans le Puy-de-Dôme : Ars-les-Favets, Bussières, Château-sur-Cher, Pionsat, Saint- Hilaire, Saint-Maurice-Près-Pionsat.

La consultation par voie électronique du ministère de l’écologie, qui a précédé l’accord de ce permis, était quasiment confidentielle : aucune commune n’a été prévenue, aucun habitant du territoire concerné n’a pu bénéficier d’une quelconque information sur ce projet.

Rappel de l’avis de stop mines 23 sur le PER Combrailles en Marche

1849414_5_a33e_infographie-du-site-pilote-de-geothermie_2137c754b777648afc45f977f63fa17c

LE DOSSIER DU PER COMBRAILLES EN MARCHE

Continuer la lecture de Géothermie profonde : Nicolas Hulot accorde un permis minier en Creuse, Allier, Puy de Dôme 

L’interminable combat des victimes de l’amiante

Totalement interdite depuis 1997, l’amiante continue à tuer en France. Selon l’Institut national de veille sanitaire, elle est responsable de 1700 décès par an.

Manifestation à Paris en octobre 2016
Manifestation à Paris en octobre 2016 © AFP / Jacques Demarthon

Totalement interdite depuis 1997, l’amiante continue à tuer en France. Selon l’Institut national de veille sanitaire, elle est responsable de 2200 nouveaux cas de cancer et de 1700 morts chaque année. Au plus fort de la consommation au milieu des années 70, l’industrie française, principalement dans le bâtiment consommait 150 000 tonnes d’amiante par an.

Lire la suite sur franceinter.fr

 

Communiqué de soutien – Solidarité et résistance, Stop Bure !

Depuis des mois, à Bure, dans la Meuse, la police harcèle les militants et citoyens en lutte contre le gigantesque projet d’enfouissement de 85000m3 de déchets radioactifs de l’Andra, à 500 m sous terre !

Le gouvernement tente d’intimider les opposants ! Nous ne les laisserons pas faire !

30 blessés dont 3 graves à la dernière manifestation le 15 août dernier, utilisation de grenades assourdissantes ; perquisition à la Maison de Résistance et au domiciles de plusieurs opposants le 20 septembre, matériel confisqué (ordinateurs, disques durs, imprimante…) et des personnes placées en garde-à-vue.

Nous tenons à apporter tout notre soutien et notre solidarité à nos camarades de Bure, nos luttes sont les mêmes, contre l’Andra, ou l’exploitation minière, nous luttons pour défendre un autre mode de vie plus respectueux de l’humain et de la Terre, en opposition à la logique extractiviste qui place toujours le profit avant tout.

L’état entend vous-nous décourager par de telles actions, il entend nous réduire au silence et à la passivité par la matraque et la peur, mais nous ne plierons pas, et notre détermination redouble dans l’adversité.

Solidarité et résistance,

Stop Bure,

Stop extractivisme !

Faisons notre possible face à l’impensable !

le collectif Stop Mines 23.

www.stopmines23.fr


Compilation des témoignages sur la perquisition du 20 septembre et le quotidien policier : https://vmc.camp/2017/09/20/compilation-des-temoignages-sur-la-perquisition-du-20-septembre-et-le-quotidien-policier/

Appel à soutien : https://vmc.camp/2017/09/24/apres-les-perquisitions-la-g-dumouvement-appelle-a-creer-des-comites-bure-partout/

http://burestop.free.fr/spip/spip.php?article858

bure_sept2017

Journée Mines en France : l’ entre-soi de l’État et du lobby minier

Le jeudi 15 juin 2017, à l’École des Mines de Paris, 60 bd St-Michel, se tiendra la journée Mines en France, dont le thème est « L’Europe minière et la place de la France » (le programme ici ). Les intervenants proviennent du lobby minier (Université et industrie) et des organismes d’État (ministère de l’Environnement et Ademe).

À cette occasion, la société civile, représentée par les collectifs locaux issus de toute la France, dont la Guyane, manifestera pacifiquement son opposition au pillage des ressources de ses territoires. Elle interpellera le gouvernement, les élu-es et les candidat-e-s à la députation, afin qu’ils prennent publiquement position sur cette question pendant l’entre-deux tours des élections législatives.

Le président de la République, qui clame qu’il n’y a pas de planète B, se démarquera-t-il de l’ex-ministre de l’Économie (E. Macron a signé la majorité des permis miniers) ?

Le communiqué de presse de l’inter-collectifs :

communique-presse-inter-collectif-08-06-2017

télécharger la version pdf

Samedi 20 Mai 2017 – Réunion Publique d’Information sur le Permis Exclusif de Recherches « Combrailles en Marche »

1849414_5_a33e_infographie-du-site-pilote-de-geothermie_2137c754b777648afc45f977f63fa17c bis

RÉUNION PUBLIQUE D’INFORMATION –
Sur le Permis Exclusif de Recherches « Combrailles en Marche »
(Géothermie Haute Température – Forages profonds )
SAMEDI 20 MAI à 10H00
par la société  TLS Géothermics
( salle des fêtes de CHAMBON-SUR-VOUEIZE, 23170 )

PERCEM

à lire aussi :

Pollution minière : les habitants vivant à proximité de milliers de sites s’inquiètent face à un possible scandale sanitaire

En France, des milliers d’anciens sites miniers pollués aux métaux lourds inquiètent les habitants alentour, parfois atteints de graves maladies. Quelles responsabilités ? Quelles solutions ?

À lire aussi sur Franceintvinfo ➡
(Isabelle Souquet – franceinfo – Radio France, le 06-05-2017)

Décision historique : le Salvador devient le premier pays à interdire les mines métallifères

Fin mars dernier, le Salvador a écrit une page d’histoire en devenant le premier pays au monde à interdire les mines métallifères. Le succès de cette lutte de plusieurs décennies est la preuve que des citoyens peuvent gagner face aux intérêts des multinationales. Voici comment le peuple du Salvador s’est attaqué aux géants de l’industrie minière.

mineria salvador

Lire la suite

AREVA et la Préfecture veulent imposer le stockage de déchets radioactifs à Anzème

Soyons prêts à réagir !

la Creuse n’est pas minable ! La Creuse n’est pas la poubelle d’ Areva !

AREVA et la Préfecture veulent imposer leur stockage de déchets radioactifs à Anzème. Les premiers camions transportant les déchets sont annoncés cette semaine par la Préfecture de la Creuse qui refuse le dialogue avec les différents acteurs de ce dossier.

Le stockage de 10 000 m3 de déchets sur le site inadapté de l’ancienne mine d’uranium du Vignaud  se fera-t-il  par la force ? :

un-manifestant-porte-une-pancarte-contre-le-stockage-de-dechets-nucleaires-a-cherbourg-octeville-le-9-octobre-2012_4927249

Appel du collectif Stop Carrière 03, pour un moratoire immédiat sur la réouverture d’une carrière à Archignat

La décision prise par le préfet de l’Allier, le 22 novembre 2016, d’autoriser l’exploitation d’une carrière géante, à Archignat, sur 78 hectares de terres agricoles, a été principalement motivée par le besoin d’alimenter en granulats le chantier du grand Paris. Ce chantier, qui rejoint la liste déjà longue des grands projets inutiles, absurdes et couteux, conduirait entre autres à sacrifier les meilleures terres agricoles d’Ile de France pour implanter de gigantesques centres commerciaux et de l’immobilier haut de gamme.

carrierelogo stopcarrière03

Signez la pétition, Préfecture de l’Allier : Moratoire sur la réouverture de la carrière d’Archignat – secure.avaaz.org

Continuer la lecture de Appel du collectif Stop Carrière 03, pour un moratoire immédiat sur la réouverture d’une carrière à Archignat 

Géothermie Haute température : Le sous sol de la Creuse suscite bien des interêts

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse lundi 13 mars 2017

Première centrale industrielle de géothermie profonde, inaugurée en juin 2016, en Alsace  Première centrale industrielle de géothermie profonde, inaugurée en juin 2016, en Alsace © Maxppp - Dominique GUTEKUNST

Après le PER de Villeranges à Lussat, faudra t-il parler du PER Combrailles en Marche ? Une société toulousaine a déposé une demande de Permis Exclusif de Recherches auprès du Ministère de l’Environnement pour un projet de géothermie profonde qui concerne 36 communes de l’Est de la Creuse.

Continuer la lecture de Géothermie Haute température : Le sous sol de la Creuse suscite bien des interêts 

Mardi 28 Mars 2017 – Projection Débat – « In Defence of Life »

 

affiche montlu v2

Qu’il s’agisse de charbon, d’or, d’antimoine ou encore d’uranium, l’exploitation minière du sous-sol de nos contrées nous semblait pour toujours appartenir au passé; seules, de temps à autre, les problématiques toujours sévères de l’après-mine remontaient du fond vers la lumière de l’actualité.


Bien que, durant ces dernières décennies, nous ayons été épargnés par l’industrie minière considérée comme la troisième industrie la plus polluante au monde par le Blacksmith Institute dans son rapport de 2012 (http://www.blacksmithinstitute.org/press-release-2012-world-s-worst-pollution-problems-report.html), d’autres ont bien dû payer par leurs souffrances pour nous assurer un approvisionnement en ces matières qui nous paraissent tellement vitales. C’est pour rappeler ce fait passé sous silence que Stopmines 23 projettera au Palace le 28 mars à 20h30 le documentaire « In Defence of Life »
qui nous conduira en un tour du monde à la rencontre de quatre communautés en lutte face à l’industrie minière. L’occasion de mesurer l’importance des conséquences de ces mines qui nous sont aujourd’hui devenues lointaines mais qui, sans hésiter et sans relâche, font  leurs trous partout ailleurs jusqu’au sacrifice, sur l’autel du profit, des biens communs vitaux que sont la terre, l’eau et l’air.

Continuer la lecture de Mardi 28 Mars 2017 – Projection Débat – « In Defence of Life » 

24 Mars 2017- avant première du film « Mine de Rien »

affiche ciné 24 mars 2017

Le vendredi 24 mars à partir de 20H, le cinéma le Rio (Clermont Nord) accueillera l’équipe de Mediacoop ainsi que des professionnels et collectifs engagés contre la réouverture des mines.

Tous viendront accompagner la sortie au cinéma le Rio de la dernière enquête d’investigation (de plus de 2 ans!) réalisée par Mediacoop.

Plus d’informations sur le site du Cinéma le Rio : http://www.cinemalerio.com/

et sur le site de Mediacoop : www.mediacoop.Fr

6 Mars 2017 – Nouvelle réunion sur le projet de stockage de déchets miniers radioactifs à Anzème

Sans attendre la fin des recours administratifs des associations de protection de l’environnement ! Et contre l’avis de la commune,  la Préfecture de la Creuse a l’intention de charger Areva de stocker au plus vite des déchets d’extraction d’uranium sur un site inadapté,  au lieu dit Le Vignaud, commune d’Anzème :

Réunion d’Information

(Intervenant : sous-préfet de l’arrondissement de Guéret)

Lundi 6 mars 2017 à 18h30

Salle polyvalente d’Anzême

———————————-

Le 17 Janvier 2017, l’association Sources et Rivières du Limousin a déposé un recours contre l’arrêté préfectoral autorisant les travaux, auprès du Tribunal Administratif de Limoges. Ce dernier ne s’est pas encore prononcé sur le sujet.

Ici : la délibération du conseil municipal d’ Anzème demandant l’annulation de l’arrêté préfectoral concernant le Projet

A Lire aussi :

photo Marche ou creuse - le vignaud

 

 

 

Visionnez le documentaire « Mine de Rien »

14 janv. 2017 — Médiacoop lance un pavé dans la mare avec son film « Mine de Rien » désormais intégralement accessible en streaming gratuit.

un documentaire de 53 mn à partager le plus largement possible !

Le film enquête sur « le renouveau minier français » en prenant pour exemple le projet de recherche minière de Couflens dans le secteur de l’ancienne mine de Salau.

Affiche - Mine de Rien [1024x768]

Les réalisateurs ont enquêté pendant 2 ans sur le problème de l’amiante à Salau, le business de l’exploitation minière, les différents conflits d’intérêt, les enjeux politiques, sociaux, environnementaux et sanitaires .

Et voici le résultat ………. la vérité doit enfin se savoir !

Visiter le site de Mediacoop

Un permis minier pour l’or de 261 Km², accordé en Limousin !

L’État a accordé le Permis Exclusif de Recherches de Bonneval, 261 Km², sur huit communes  : Coussac-Bonneval, Château-Chervix, La Meyze, La Roche-l’Abeille, Ladignac-le-Long, Le Chalard, Meuzac, Saint-Priest-Ligoure, Saint-Yrieix-la-Perche dans le département de la Haute-Vienne, et Jumilhac-le-Grand, dans le département de la Dordogne.

Localisation du Permis de Bonneval :

carte-situation-per-bonneval

Un cadeau de noël du gouvernement pour la compagnie australienne Montezuma mining et sa filiale française Cordier mines, ainsi que pour le directeur général de Variscan Mines, Michel Bonnemaison !

Continuer la lecture de Un permis minier pour l’or de 261 Km², accordé en Limousin ! 

«La sale mine du futur code minier» : Campagne citoyenne pour un code minier responsable et citoyen

Les 17 et 18 janvier 2017, la Commission du développement durable de l’Assemblée Nationale examinera la proposition de loi portant adaptation du code minier au droit de l’environnement. Celle-ci sera ensuite discutée, en séance publique, en première lecture, à l’Assemblée Nationale et soumise au vote des député(e)s après débat. Ce texte, ouvertement rédigé par le lobby minier, vise à faire disparaître de ce code juridique, les maigres garde-fous qui pouvaient encore protéger les citoyens et leur environnement des appétits destructeurs de cette industrie extractive.

code-minier-creuse

Nous vous proposons, afin de faire pression sur vos députée(e)s de les interpeller au moyen de cartes-pétitions pour leur demander d’amender le texte.

Les cartes à télécharger :

Signez et faites signer les cartes-pétitions, puis envoyez-les à votre député(e) avant le 10 janvier 2017.

Continuer la lecture de «La sale mine du futur code minier» : Campagne citoyenne pour un code minier responsable et citoyen 

Nouveau rapport : mines et forages en France, un renouveau extractif discret mais bien réel

amis-de-la-terre

Nouvelle proposition de loi sur le code minier déposée à l’Assemblée nationale (1), rejet d’une demande de prolongation de permis de gaz de schiste dans le Sud-Ouest (2) : la question extractive semble refaire surface en France. En réalité, elle n’a jamais été enterrée et notre territoire est quadrillé de permis : tout est prêt pour une relance minière et pétrolière, lorsque le contexte économique et politique sera de nouveau favorable, dans un futur peut-être proche. C’est ce que révèle le nouveau rapport que publient aujourd’hui les Amis de la Terre France : « Creuser et forer, pour quoi faire ? Réalités et fausses vérités du renouveau extractif en France » (3). Il décrypte la situation réelle du secteur extractif français, et démonte un à un les faux arguments qui sont martelés pour promouvoir une relance et obtenir l’acceptabilité sociale de ces projets aux lourds impacts sociaux, environnementaux et climatiques.

Lire la suite . . .

arton2

Le rapport : Creuser et forer, pour quoi faire ?

pdf

 

 

Les lobbies miniers veulent un code juridique qui les arrange

Article REPORTERRE du 21/11/2016 - Isablle Lévy & Claude Taton

Le groupe socialiste à l’Assemblée nationale a déposé une « proposition de loi portant adaptation du code minier au droit de l’environnement ». Elle a été retirée juste avant le week-end du 19 novembre 2016. Tant mieux, car, expliquent les auteurs de cette tribune, les modifications prévues allaient faciliter l’exploitation du sous-sol et compliquer les recours contre celle-ci.

Lire la suite . . .