Mardi 21 novembre : Bure – Retour sur la lutte – Projection / Discussion en présence de chouettes-hiboux du bois Lejuc !

Il y a 25 ans, l’État a choisi le petit village de Bure dans la Meuse pour y enfouir les déchets nucléaires les plus dangereux. L’opposition n’a jamais cessée depuis : occupations de terres agricoles, installations dans les villages alentours, bataille juridique, manifestations, sabotages … Depuis plus d’un an des opposant.es occupent et habitent une forêt empêchant ainsi le début des travaux. 4 chouettes hiboux du Bois Lejuc font le tour de France pour parler de tout ça avec nous et plus encore !

Ce mardi 21 novembre à Aubusson, retour sur cette longue bataille en projection, discussion avec des chouettes-hiboux du bois Lejuc – à partir de 20h30 !

Entrée libre – un chapeau à dispo pour aider nos amis de Bure dans leur tournée d’info. Comme d’hab’ au Fabuleux pour ceux qui connaissent. Sinon : http://lefabuleuxdestin.e-monsite.com/pages/ou-sommes-nous.html

bure 21 novembre copie

Et pour aller plus loin, en savoir plus avant ou après, voir des photos, des vidéos, découvrir comment notre pays compte (mal) gérer les déchets nucléaires, bref vous renseigner sur une question majeure c’est sur le site des chouettes hiboux ici https://vmc.camp/2017/10/24/bure-se-deplace-chez-vous/

Samedi 09 Décembre : Conférence gesticulée « Le bon filon du terrorisme vert » – Gentioux

Conférence gesticulée par Julien Dupoux du collectif Stop Mines 23 :

Samedi 9 décembre à 15h à la Renouée.

entrée : Prix libre.

« Comment l’or mène au vice! Et comment des ploucs du fin fond de la Creuse peuvent-ils s’opposer à des gros industriels miniers ? Comment s’opposer à un projet de mine d’or mène à être considéré comme dangereux ? Ce sont à ces questions que répondra l’un des ploucs terroristes en question… »

La Renouée,
10 rue de la Fontaine,
23340 Gentioux
05 55 66 15 33
http://renouee.millevaches.net/WP/

promesses dd

Les séismes provoqués par la géothermie profonde

Les forages profonds annoncés en Creuse, Allier et Puy de dôme seront ils sans conséquences comme l’affirme la compagnie minière TLS Géothermics ?

Un rapport sur les  impacts environnementaux de la géothermie profonde révèle l’intensité des « secousses » ressenties dans la région de Soultz-sous-Forêts, en Alsace, lors des forages et de la « stimulation hydraulique des roches » à des profondeurs allant de 3 à 5 km :

seisme soultz 4

Le rapport   « Impacts environnementaux et géothermie profonde sur le site de Soultz-sous-ForêtsGEIE – Exploitation Minière de la Chaleur » : pdf

La technique de géothermie « profonde », EGS  ou « non conventionelle » est particulière, car contrairement aux autres types de géothermie, elle a besoin de créer ou/et d’élargir un réseau de failles, à l’aide de la pression hydraulique : en retour, le sol se met à bouger …

formes_geothermie_v2_cbrgm_1 [1600x1200]

  Acideexploration-et-forage-3d-5

Continuer la lecture de Les séismes provoqués par la géothermie profonde 

Géothermie profonde : Nicolas Hulot accorde un permis minier en Creuse, Allier, Puy de Dôme

stimulation hydrauliqueLe 24 octobre 2017, les ministères de Nicolas Hulot et de Bruno Lemaire ont accordé un nouveau permis minier en Combrailles : un Permis Exclusif de Recherches de gîtes géothermiques à haute température  dit « permis de Combrailles-en-Marche » (Allier, Creuse et Puy-de-Dôme), à la société TLS Geothermics.

Rencontre avec ce permis minier du « troisième type ?! » : La géothermie profonde est une technique qui  capte l’énergie fossile des sources d’eau chaude en profondeur afin de produire de l’électricité ; Les forages peuvent atteindre 5000 mètres. Le permis de Combrailles-en-Marche », d’une superficie de 807 Km² environ dans les départements de l’Allier, la Creuse et du Puy-de-Dôme, est accordé pour une durée de 3 ans. Il concerne 63 communes et convoite en premier lieu les sources d’eau chaude des communes d’Evaux-les-bains et de Neris-les-bains.

_2_carte_au_100_000e_compressed [640x480]

31 communes dans la Creuse :   Auge, Bord-saint-Georges, Boussac, Boussac Bourg, Budelière, Chambonchard, Chambon -ur-Voueize, Charron, Evaux-les-Bains, Fontanieres, Gouzon, La-celle -sous-Gouzon, Lavaufranche, Lepaud, Leyrat, Lussat, Nouhant, Reterre, Rougnat, Saint-Julien-la -Genete, Saint Loup, Saint Pierre Le Bost, Saint sylvain Bas le Roc, Saint Sylvain-sous-Toulx, Sannat, Soumans ,Tardes, Toulx-Sainte-Croix, Trois Fonds, Verneiges, Viersat.

26 communes dans l’Allier : Archignat, Arpheuilles-Saint-Priest, Chamberat, Durdat-Larequille, Huriel, La Celle, La Chapelaude, La Petite Marche, Lamaids, Lavault-Sainte-Anne, Lignerolles, Marcillat-En-Combraille, Mazirat, Neris-Les-Bains, Premilhat, Quinssaines, Ronnet, Sainte-Therence, Saint-Fargeol, Saint-Genest, Saint-Marcel-En-Marcillat, Saint-Martinien, Saint-Sauvier, Terjat, Treignat, Villebret.

6 communes dans le Puy-de-Dôme : Ars-les-Favets, Bussières, Château-sur-Cher, Pionsat, Saint- Hilaire, Saint-Maurice-Près-Pionsat.

La consultation par voie électronique du ministère de l’écologie, qui a précédé l’accord de ce permis, était quasiment confidentielle : aucune commune n’a été prévenue, aucun habitant du territoire concerné n’a pu bénéficier d’une quelconque information sur ce projet.

Rappel de l’avis de stop mines 23 sur le PER Combrailles en Marche

1849414_5_a33e_infographie-du-site-pilote-de-geothermie_2137c754b777648afc45f977f63fa17c

LE DOSSIER DU PER COMBRAILLES EN MARCHE

Continuer la lecture de Géothermie profonde : Nicolas Hulot accorde un permis minier en Creuse, Allier, Puy de Dôme 

Vendredi 17 Novembre – Projection « Land Grabbing » – Guéret

Le 17 novembre à 20h30 au Sénéchal à Guéret

landgrabbing_poster_vorlnufig [640x480]Dans le cadre du Festival Alimenterre et du Festival des Solidarités,

Attac 23 en partenariat avec la Maison des Droits de l’Homme propose une discussion à la suite de la projection du documentaire « Land Grabbing » sur les conséquences de l’accaparement des terres dans les pays du sud, pour faire émerger les responsabilités et rechercher des moyens d’actions.

Avec les témoignages de Burkinabè et les interventions de Terre de Liens et de Patrick Monier, témoin au Tribunal International des Droits de la Nature à Bonn.

Land Grabbing :
Aujourd’hui, les terres arables sont devenues rares et précieuses. De plus en plus d’investisseurs cherchent à exploiter des terres pour produire des biocarburants, des céréales à exporter. La terre est devenue un investissement financier à part entière. Ce documentaire, réalisé par Kurt Langbein, illustre l’impact de divers projets d’agrobusiness qui accaparent les terres nourricières des populations locales, aussi bien en Afrique et en Asie qu’en Europe, et notamment en Roumanie.

Mardi 17 octobre – Conférence gesticulée – « Le bon filon du terrorisme vert »

Le bon filon du terrorisme vert

Par Julien Dupoux.

Comment des ploucs du fin fond de la Creuse peuvent-ils s’opposer à des gros industriels miniers ? Comment s’opposer à un projet de mine d’or mène à être considéré comme dangereux ? Ce sont à ces questions que répondra l’un des ploucs terroristes en question.

Entrée (et sortie) : Prix libre.

Mardi 17 octobre 2017 – 21h au « Bistrot d’autrefois »  –  Chambon-sur-Voueize

Action Solidarité Grèce

Le 14 novembre prochain un nouveau convoi solidaire pour la Grèce prend la route.ANEPOS-convoi-nov-2017 [800x600]

La situation économique et humaine est désastreuse, la crise et les sanctions frappent durement la Grèce depuis plusieurs années. Baisse des salaires, licenciements, coupe drastique dans les services publics et sociaux… Une grande partie de la population se retrouve dans une grande précarité.

A Athènes dans le quartier d’Exarcheia, la résistance et la solidarité s’organisent face à l’austérité : cantine populaire, repas partagés, dispensaire gratuits, ouverture de squat pour loger grecs mais aussi migrants qui continuent d’arriver en masse… L’action menée par le collectif Anepos en organisant ces convois n’est pas humanitaire mais solidaire. Il s’agit de convergence des luttes, par delà les frontières, contre l’austérité, contre le capitalisme et donc contre l’extractivisme. Il s’agit de soutenir des mouvements auto-gérés sur place afin qu’ils continuent à résister et à créer un autre modèle basé sur la solidarité et l’entraide plutôt que sur le profit et l’argent.

Nous relayons donc l’appel du collectif Anepos

Vous pouvez faire parvenir vos dons à la Quincaillerie numérique à Guéret jusqu’au 02 novembre.

Liste des besoins actualisée :

FOURNITURES BÉBÉS : lait infantile en poudre (urgence vitale, tous âges) ; petits pots ; mixers de type babycook ; soins bébés ; sérum ; vitamines ; couches (surtout n°3, 4 et 5).

JOUETS : petites taille tels figurines, légos, échecs (ni peluches, ni encombrants).

HYGIÈNE ET PARAMÉDICAL : gels douche, protections périodiques, dentifrices, brosses à dents, lessive, pansements, chevillères, genouillères (ni attelles ni médicaments).

BASE ALIMENTAIRE : légumes secs, fruits secs, biscuits, céréales, thé, café, autres…

SOUTIEN FINANCIER : chèque à l’ordre de Anepos, à envoyer à : ANEPOS – Action Soidaire Grèce – BP. 10 – 81540 SOREZE

Cela permet aux collectifs sur place de compléter eux-mêmes et soutient l’économie locale. Virement et Paypal possibles (jeluttedoncjesuis.net/rubrique participer à la solidarité)

MESSAGES DE SOUTIEN : avec éventuellement dessins, photos, affiches, autocollants… des confiseries fermées et non fragiles peuvent être ajoutées.

Suite à de vastes collectes à Athènes, nous n’avons plus besoin de vêtements ni de couvertures.

 


 

Sur la route d’Exarcheia – Récit d’un convoi solidaire en Utopie – Bande Annonce

 

 

L’interminable combat des victimes de l’amiante

Totalement interdite depuis 1997, l’amiante continue à tuer en France. Selon l’Institut national de veille sanitaire, elle est responsable de 1700 décès par an.

Manifestation à Paris en octobre 2016
Manifestation à Paris en octobre 2016 © AFP / Jacques Demarthon

Totalement interdite depuis 1997, l’amiante continue à tuer en France. Selon l’Institut national de veille sanitaire, elle est responsable de 2200 nouveaux cas de cancer et de 1700 morts chaque année. Au plus fort de la consommation au milieu des années 70, l’industrie française, principalement dans le bâtiment consommait 150 000 tonnes d’amiante par an.

Lire la suite sur franceinter.fr

 

Communiqué de soutien – Solidarité et résistance, Stop Bure !

Depuis des mois, à Bure, dans la Meuse, la police harcèle les militants et citoyens en lutte contre le gigantesque projet d’enfouissement de 85000m3 de déchets radioactifs de l’Andra, à 500 m sous terre !

Le gouvernement tente d’intimider les opposants ! Nous ne les laisserons pas faire !

30 blessés dont 3 graves à la dernière manifestation le 15 août dernier, utilisation de grenades assourdissantes ; perquisition à la Maison de Résistance et au domiciles de plusieurs opposants le 20 septembre, matériel confisqué (ordinateurs, disques durs, imprimante…) et des personnes placées en garde-à-vue.

Nous tenons à apporter tout notre soutien et notre solidarité à nos camarades de Bure, nos luttes sont les mêmes, contre l’Andra, ou l’exploitation minière, nous luttons pour défendre un autre mode de vie plus respectueux de l’humain et de la Terre, en opposition à la logique extractiviste qui place toujours le profit avant tout.

L’état entend vous-nous décourager par de telles actions, il entend nous réduire au silence et à la passivité par la matraque et la peur, mais nous ne plierons pas, et notre détermination redouble dans l’adversité.

Solidarité et résistance,

Stop Bure,

Stop extractivisme !

Faisons notre possible face à l’impensable !

le collectif Stop Mines 23.

www.stopmines23.fr


Compilation des témoignages sur la perquisition du 20 septembre et le quotidien policier : https://vmc.camp/2017/09/20/compilation-des-temoignages-sur-la-perquisition-du-20-septembre-et-le-quotidien-policier/

Appel à soutien : https://vmc.camp/2017/09/24/apres-les-perquisitions-la-g-dumouvement-appelle-a-creer-des-comites-bure-partout/

http://burestop.free.fr/spip/spip.php?article858

bure_sept2017