dimanche 22 avril – Ballade printanière à Lussat (23)

triton creté2Balade sur les sentiers de la vallée de la Voueize. Pour fêter le printemps et parce que le projet minier de Villeranges n’est pas enterré, nous vous invitons à (re)découvrir le site toujours menacé par la possibilité d’une exploitation minière.

Le sentier traverse la Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique de la vallée de la Voueize, à quelques minutes de la Réserve Naturelle de l’Étang des Landes. Le site a fait l’objet de recherches minières dans les années 80, une galerie a été creusée, la présence d’or, de tungstène et d’antimoine est attestée par des analyses.

RDV à midi à l’Étang des Landes pour ceux qui souhaitent pic-niquer (ramener son casse-croute) – départ à 13h30

Durée de la balade sur les sentiers de la Voueize : 3h (6kms) – relativement facile.

Goûter musicale acoustique au retour

cartechemin3

SOUTIEN A NOTRE-DAME-DES-LANDES – Guéret – samedi 14.04.2018

 

Appel des occupant-e-s à venir en masse sur la zad :

guéret 14.04.2018Depuis lundi 9 avril 3 heures du matin, 2500 gendarmes suréquipés avec blindés ont entamé une destruction des lieux de vie sur la zad de nddl.

Plus de 20 lieux ont été détruits, 148 personnes blessées, plus d’une dizaine de personnes arrêtées. Cette opération est une tentative d’élimination de notre mode de vie collectif. Le gouvernement, tout en proclamant l’état de droit, utilise des moyens illégaux dans une offensive surviolente. Comme il prétend œuvrer pour le respect de l’environnement, tout en déversant des litres de lacrymo dans les champs.

On ne compte plus les mensonges de la préfète. Dernier en date, l’annonce de la fin des opérations jeudi 12 au soir, alors que 95 fourgons attaquent la zad le lendemain matin même.

Tous ces coups bas n’altèrent en rien notre volonté à résister et à occuper les lieux. Déjà, de partout, les actions de solidarité se multiplient : blocages, rassemblements, occupations… Sur place on est de plus en plus nombreux.ses à tenir le rapport de force face aux gendarmes qui commencent déjà à s’embourber et à essuyer de sacrés échecs sur le terrain. Tous ces soutiens font chaud au cœur et nous sommes plus que jamais déterminé.e.s à rester ici pour développer nos projets de vie avec ou sans légalité.

La préfète a d’ores et déjà annoncé sa volonté de reprendre les négociations avec le mouvement en proposant un nouveau rendez-vous avec la délégation intercomposante. Dans les circonstances actuelles où les menaces d’intervention policières sont toujours présentes, il nous paraît très difficile d’envisager la reprise du dialogue.

Nous avons conscience qu’à la fin de la trêve d’hiver, de nombreuses personnes ont été expulsées ou vont l’être ces prochaines semaines, moins médiatiquement, et nous tenons à leur exprimer tout notre soutien.

Ces événements ont lieu dans un contexte de mobilisation générale nationale où toutes ces luttes se renforcent et s’additionnent dans le rapport de force face à l’état.

Aujourd’hui, samedi 14 avril, nous appelons à rejoindre en masse la manifestation de 16h30 place du cirque à Nantes.

coeur1-avril2018Et ce dimanche 15 avril nous appelons à venir nombreux.ses reconstruire les habitats saccagés.

Rien n’est fini, tout recommence !

Des occupant.e.s

source : https://zad.nadir.org/spip.php?article5422

 

URGENT EXPULSION NDDL : appel à venir en masse à la zad ce dimanche.

Le temps est venu – Appel à venir en masse !

jeudi 12 avril 2018

Ce dimanche – Le temps est venu – Appel à venir en masse ! A diffuser partout.

RDV à 12h le long du chemin de suez.

L’Etat a décidé cette semaine de détruire brutalement l’expérience collective dans la zad. Nous résistons chaque jour – habitant.e.s, soutiens, paysan.ne.s, voisin.e.s, jeunes et anciens. Nous le faisons avec notre coeur, nos corps, nos liens, avec toute la force qui s’est enracinée dans le bocage en 50 ans de luttes et d’espoirs accumulés. Mais l’Etat continue à arracher des maisons, des fermes, des espaces agricoles et des ateliers, à piétiner des jardins, à raser tout ce qui est beau. Nous avons avons besoin de vous sur le terrain maintenant !

A toutes celles et ceux qui sont passés rien qu’une fois ici, à toutes celles et ceux qui auraient pu et pourront demain.

A toutes celles et ceux qui pensent qu’il faut des espaces d’expérimentation collective et continuer d’inventer des vies magiques face à ces barbares.

A toutes celles et ceux qui croient qu’il est encore possible de résister face aux rouleaux compresseurs de la marchandisation du monde et la destruction du vivant.

Il reste 3 jours pour s’organiser pour venir en masse dans le bocage dimanche. Parlez-en partout autour de vous, amenez des ami.es

Le temps est venu de nous retrouver pour dire que la zad doit vivre, panser ses plaies, se reconstruire….

Plus d’infos sur les accès et la journée : zad.nadir.org

Pour quelques images de la zad avant sa destruction partielle cette semaine : https://www.youtube.com/watch?v=f04PFWcr63Q.

URGENT EXPULSION EN COURS A NDDL ! Rdv samedi 14/04 à GUERET – 10h30 Place Bonnyaud

5e jour d’intervention aujourd’hui, la lutte continue sur place et partout en France.  Montrons au gouvernement notre détermination  à ne pas abandonner notre rêve et à nos camarades sur place notre soutien.

Un rdv est donné à se rendre en masse sur la zad ce dimanche. RDV à midi le long du chemin de suez ; si nous ne pouvons rejoindre nos camarades en résistance sur le terrain, un appel est lancé à organiser des rassemblement, blocage, occupation, etc… dans nos villes :

RDV à Guéret demain samedi 14 avril à 10h30 place Bonnyaud.

L’état s’obstine à vouloir expulser la zad, il devra faire face à une série de réactions, aussi déterminées que diverses !

JEUDI 12 AVRIL – GUERET :

Retour sur le rassemblement d’hier soir devant la préfecture : nous étions une cinquantaine de personnes réunies pour manifester notre soutien à NDDL et aux familles de migrants installées en Creuse menacées d’expulsion. Paysans, Migrants, zadistes : NON AUX EXPULSIONS ! CONVERGENCE DES LUTTES !

DSC_0003 DSC_0005 DSC_0006 DSC_0011 DSC_0015DSC_0019

COMMUNIQUE DE L’ASSEMBLÉE DE LUTTE CONTRE LES EXPULSIONS DE LA ZAD :

Aux cheminots, aux étudiant-es, aux grévistes d’Air France, de Carrefour et à toutes celles et ceux qui luttent CONTRE MACRON ET SON MONDE

Des licenciements consécutifs à la loi travail, de la sélection à l’université à la déportation des immigrés, c’est la même logique étatique qui considère les êtres vivants comme des marchandises, le même bulldozer anti-social qui tente de bousiller nos vies. Pourtant, dans les universités occupées et sur les piquets de grèves, sur la ZAD et dans la rue, la colère monte et éclate. Sur les nombreux fronts de lutte, activés en réaction à la politique-carnage du gouvernement, un besoin urgent se faitsentir : s’unir pour que la peur change de camp.

Ici, dans le bocage de NDDL, la résistance à l’opération militaire prend des airs de guerre civile : destructions de nos lieux de vies, véhicules blindés, survols de drônes, maîtres chiens, largage degrenades désencerclantes par hélicoptère, exhibitions d’armes à feu et plus de trente blessés hier, probablement le double aujourd’hui, dont plusieurs mutilations irréversibles. Malgré cela, la résistance continue à l’image du mouvement anti-aéroport : joyeuse, déterminée et multiforme. Des caillassages et pique-niques de cheveux gris, des bals de tracteurs aux barricades, d’incendies de tractopelles aux jets de peintures en passant par les ravitaillements des cantines, l’énergie déployée ici tire ses sources de vos solidarités. Celle des riverains, des paysan-nes, des habitant-es historiques, des comités de soutiens locaux et à l’internationale, de tous les renforts plus nombreux chaque heure qui passe. Et savoir que des facs sont occupées, des trains et des avions à l’arrêt, des supermarchés bloqués nous fait nous sentir pris dans un mouvement plus global qui tente de stopper ce gouvernement dans sa course folle vers la catastrophe générale.

Malgré le déchaînement de brutalité absurde de cette opération, qui prouve que ce gouvernement n’a plus que la terreur comme seul argument, il reste certain que nous allons continuer à durer et construire ici. Nous sommes trop nombreu-ses à connaître les chemins, bois et prés du bocage. Nous tirons notre force de toute la rage et l’espoir de tous celles et ceux qui veulent changer ce monde. La ZAD est inexpulsable. Une fois que seront expulsés les véhicules blindés, les hélicoptères, les fourgons et les 2500 flics de notre bocage chéri, soyez sûr-es qu’on se retrouvera dans vos amphis, piquets de grève et dans la rue pour poursuivre nos combats.

Merci pour vos solidarités, vos luttes et votre diversité.

L’assemblée de lutte contre les expulsions de la ZAD

Précisions des expulsions sur la zad :
http://zad.nadir.org/

URGENT EXPULSION EN COURS A NDDL ! Rassemblement Jeudi 12 à GUERET : Rdv dès 18h devant la préfecture

GUERET : Jeudi 12 avril – RDV dès 18h devant la préfecture

En soutien aux migrants, aux zadistes, aux étudiants, aux syndicalistes ;

Contre la dictature, l’autocratie, la répression ;

CONVERGENCE DES LUTTES !

soutiens nddl avril 2018

L’état s’obstine à vouloir expulser la zad, il devra faire face à une série de réactions, aussi déterminées que diverses. Ceci est vrai pour la zad, mais aussi un peu partout : déjà 57 lieux se déclarent prêts à manifester leur soutien à défendre la zad #NDDL !

A7 (PACA), ALBI, ANGERS, ANNEMASSE, AUBENAS, AURAY, AUXERRE, BAIONA, BLOIS, BORDEAUX, BREST, BRESSUIRE, CAEN, CARCASSONNE, CHAMBERY, CHERBOURG, CHOLET, COLMAR, CERGY, COMMINGES, DIE, DIJON, DUNKERQUE, FOUGERE, FREIBURG, GAP, GUINGAMP, GRENOBLE, LA ROCHELLE, LANGON, LANNION, LAVAL, LILLE, LIMOGES, LOCHES, LONS-le-SAUNIER, LORIENT, LYON, MARCILLAC-VALLON, MONTPELLIER, les MONTS D’ARRÉES, MORLAIX, MULHOUSE, NANCY, NANTES, NÎMES, NICE PARIS, PERIGUEUX, PLÉLAN-LE-GRAND, POITIERS, PONTIVY, PUY EN VELAY, QUESTEMBERT, QUIMPER, RENNES, ROUEN, SAINT-BRIEUC, SAINT-MALO, SAINT-NAZAIRE, SEGRÉ, SEVERAC, STRASBOURG, TOULOUSE, TOURS, TULLE, VALENCE, VANNES … et vous ?

Extrait du communiqué de l’assemblée du 09 Avril :

« La destruction du hangar, des serres et de la bergerie des 100 noms, l’évacuation de ses ânes et de ses moutons a achevé de dévoiler l’hypocrisie absolue de la préfecture, y compris sur sa prétention affichée à conserver les projets agricoles. La préfète en profite pour appuyer sur un chantage abject  à propos des autres lieux abritant des projets agricoles : abandonnez la vision collective maintenant ou vous connaitrez le même sort et les mêmes destructions. La maison des vraies rouges, les jardins maraîcher et médicinal du Rouge et Noir, et bien d’autres pourraient bien être en ligne de mire demain. » … La préfecture va-telle s’attaquer à un autre projet agricole emblématique de la zad ?

Communiqué du 10 Avril : Appel général à se rendre sur place !

Ce matin, presque une centaine de camion de gendarmes mobiles, blindés, tractopelles reviennent sur la zad semer leur travail de destruction. Plusieurs lieux de vie et projets agricoles semblent aujoud’hui imédiatement dans les viseurs de la préfecture : la Chèvrerie une maison magnifique déjà reconstruite après César en 2013 avec ses mosaïques et ses murs en terres chaux. La maison des vraies rouges un des plus vieux groupements d’habitats
auto-construit en terre-paille ou en bois de la zad avec son espace collectif sur deux étages. Les vraies rouges abritent aussi le jardin rouge et noir, projet maraîcher avec ses serres et le champs médicinal avec sa cabane de séchage et de transformation. Le jardin rouge et noir est un espace agricole emblématique qui alimente le marché de la zad ou et des luttes, projets associatifs, et migrants. Le jardin rouge et noir fonctionne par chantier collectif hebdomadaire ouvert qui permettent à un grand nombre d’habitant de la zad et voisin de se réapproprier des savoir-faire maraîchers. Il s’organise avec le soutien des agriculteurs de COPAIN 44. De nombreuses personnes se rendent sur place pour les défendre et se rejoignent au camps des cheveux blancs. Des barricades ont été érigées. Les habitants de la Chèvrerie comme d’autres lieux, se sont nommés et identifiés à la préfecture et AGO-vinci. La préfecture le nie et s’apprête à les expulser illégalement et sans procédure nominative comme les autres.

Précisions des expulsions sur la zad :
http://zad.nadir.org/

A lire : La Zad et la guerre civile mondiale

soutienddl

14 AVRIL 2018 – Réunion publique d’information et AG de l’association Stopmines87

stopmines87 avril2018Nous avons le plaisir de vous inviter à une réunion publique d’information le samedi 14 avril prochain à 14H30 à la Meyze.

Dans un premier temps, nous vous présenterons l’état des lieux de nos actions 2017 et répondrons à vos questions : veuillez consulter ici un dossier complet : 2017-SM87_Présentation-réunions-publiques. Cette réunion publique sera suivie de l’AG pour les adhérents et membres du CA.

à lire : Pour eux, le permis de recherches minières en Haute-Vienne, c’est « or de question » !

ZAD Nddl : Avril Fertile

samedi 31 mars 2018 – Ils ne nous découvriront pas d’un fil !

Aujourd’hui, sur la zad, nous sommes toujours sous menaces d’expulsions à la fin de la treve hivernale. L’Etat l’a réaffirmé par l’intermédiaire de la préfecture et du secrétaire d’état a la transition écologique, Mr Le Cornu, et par la présence policière renforcée partout sur la zone.

Après avoir abandonné le projet d’aéroport, l’Etat veux chercher une nouvelle fois à briser l’expérience d’auto-organisation très concrète qui s’est déployée ici. Une des réponses très visibles à l’ultimatum du 31 mars, doit être de continuer à construire des bases communes de vie, d’habitat et d’activité. Il s’agit plus que jamais d’enraciner la prise en charge collective de ce territoire. La zad s’est toujours densifiée, entre autre, grâce à l’appui et l’énergie déployée très régulièrement lors de chantiers collectifs avec l’aide des comités de soutien et des personnes de par le monde pour qui cette lutte est une source d’inspiration.

Dès le 1er avril, nous appelons une nouvelle fois en ce sens à une semaine de chantiers sur la zone. Vous pourrez être à la fois au Phare de la Rolandière pour faire des tables d’orientation et au Moulin pour faire des buttes de culture. Vous pourrez aussi participer à la construction de gradins pour finir la salle de réunion du Gourbi, faire un chantier-discussion à la fromagerie, un camp autogéré a Lama Faché, des murs à l’Ambazada, une miellerie à la noe verte ou du carrelage au tout petit jardin… (vous trouverez la liste des chantiers plus bas).

Continuer la lecture de ZAD Nddl : Avril Fertile 

Encore un autre permis de recherche de mines dans la continuité de celui de Salau.

reewbqirzmEpPjh-800x450-noPadAssociation COUFLENS-SALAU DEMAIN Mise à jour sur la pétition

Couflens, France

3 avr. 2018 — En images, une partie du territoire du PERM de Couflens en ce début de printemps.

La crête frontière avec l’Espagne encore chargée de neige. Au milieu de la vallée, coule le Salat qui prend sa source dans ces montagnes. La richesse de la biodiversité sur le territoire du PERM est particulièrement remarquable.

Après avoir clamé qu’un gisement de tungstène de classe mondiale se trouvait à Salau, maintenant Variscan Mines SAS/Apollo Minerals Limited annoncent avoir prélevé des roches dont les concentrations en or vont jusqu’à 24g/t !!!! Avec de tels résultats, les montagnes de Salau deviennent le nouvel Eldorado à la mode !

Des concentrations d’or encore plus éblouissantes – jusqu’à 33 g/t – ont été annoncées dernièrement par Apollo Minerals Limited dans les Pyrénées Catalanes juste derrière le port de Salau (encore un autre permis de recherche de mines dans la continuité de celui de Salau) !

L’exploitation de l’or serait une réelle catastrophe en tête de bassin versant car il n’y a pas plus polluant pour l’eau.

Dans ce contexte, nous vous encourageons à venir nous rejoindre très nombreux, le 7 avril, à 10 h au parking du centre aquatique de Saint-Girons (09) pour manifester contre le PERM de Couflens. Faites passer l’information autour de vous.

A Samedi !

Point PER salau 1 Point PER Salau 2

TéléchargerFichier à télécharger : un point sur le PERM de Couflens au 25-03-2017 Télécharger

Défendre la santé, l’environnement et l’économie locale en s’opposant à la réouverture de la mine de Salau

https://www.stopminesalau.com

Solidarité avec la lutte à Bure !

Poubelle nucléaire, ni à Bure, ni ici, ni ailleurs !

Stop nucléaire ! Stop Bure !

Non à la criminalisation des militants !

Le limousin a payé et paie encore un lourd tribut à l’industrie du nucléaire.La fermeture des mines il y a quelques années a laissé de nombreuses pollutions dont celle de l’eau (les normes de radioactivités sont régulièrement dépassées,à Limoges notamment) ; sans compter les déchets issus de l’extraction disséminés aux quatre coins de la région et dont le stockage, au vu des propositions, est loin d’être résolu.

Stop Mines 23 se montre solidaire de la lutte en cours à Bure contre le projet CIGEO, et contre l’industrie du nucléaire.

Bure, Bessines (87) ou Anzêmes (23) : même combat !

Samedi 17 Mars – Guéret : Rassemblement de soutien à Bure

tract bure 17 mars_color [1024] [640x480]      tract bure 17 mars verso_color [1024] [640x480]

 

En réponse à l’opération de police du 22 février, qui s’est soldée par l’expulsion des occupant.e.s du bois Lejuc et par la criminalisation des opposant-es au projet Cigéo (2 d’entre eux dorment en prison jusqu’à leur procès du 19 mars !), nous invitons toutes les chouettes hulottes et hiboux de Creuse à un rassemblement samedi 17 mars pour adresser un message de soutien à nos camarades de Bure.

 

bourges

 

Revue de presse atomique

areva-bessines-valorisation-de-l-uranium_3621700Enquête publique : avis favorable pour lacréation d’un centre d’innovation minière à Bessines-sur-Gartempe. Le site Orano (anciennement Areva) basé à Bessines-sur-Gartempe a obtenu un avis favorable sur l’enquête publique concernant la création d’un centre d’innovation minière. La construction d’un centre d’innovation minière et d’une unité de stockage pour le traitement des eaux, sur le site Orano, est en projet depuis 2014. Celui-ci a fait l’objet d’une enquête publique en octobre dernier.  Lire la suite

Ureka, vitrine d’Areva et du nucléaire. Le Limousin a été un territoire où l’activité minière pour extraire de l’uranium fut particulièrement importante : jusqu’à une cinquantaine de sites en Haute-Vienne pour 210 mines dans toute la France.   Lire la suite sur labogue.info

27858562_1508161735903748_1739850704724323121_n

crue 2003 belleville SDN [320x200]EDF veut construire une piscine géante de déchets nucléaires à Belleville-sur-Loire. EDF et l’ASN réfléchissent dans la plus grande opacité à un nouveau bassin de stockage (une « piscine ») de combustibles usés, brûlants et hautement radioactifs. Reporterre révèle que la centrale de Belleville-sur-Loire, dans le Cher, a été choisie pour les accueillir. Et expose le dossier. Lire la suite

Piscine [320x200]Déchets nucléaires : les piscines de La Hague vont déborder. Comme l’a révélé Reporterre, EDF projette de construire à Belleville-sur-Loire une « piscine » pour stocker des combustibles usés hautement radioactifs. Car les bassins de stockage existants, à La Hague, sont proches de la saturation. Un engorgement créé par un cycle de retraitement qui multiplie les types de déchets nucléaires. Lire la suite

A boy walks past mud brick houses in front of uranium mining byproduct, seen in the background, at Areva's Cominak uranium mine in Arlit, September 25, 2013. Picture taken September 25, 2013. To match Special Report NIGER-AREVA/ REUTERS/Joe Penney (NIGER - Tags: ENERGY ENVIRONMENT SOCIETY) - GM1EA240B2I01Niger : « A Arlit, les gens boivent de l’eau contaminée par la radioactivité ». Les gisements d’uranium exploités par Orano (ex-Areva) empoisonnent la population, explique Amina Weira, auteure d’un documentaire sur le sujet. C’était un campement touareg balayé par des rafales de simoun saharien. C’est aujourd’hui une ville qui porte la marque de son développement comme de sa décadence. Lire la suite

Mururoa 1971 [320x200]Essais nucléaires en Polynésie : les petits-enfants oubliés de la bombe. L’étude menée par le Dr Christian Sueur sur des enfants polynésiens dont les grands-parents ont travaillé sur les sites des explosions atomiques atmosphériques est alarmante. C’est un rapport qui dérange. Lire la suite

Jeudi 08 mars – Tulle : Rassemblement contre le projet d’usine à pellets torréfiés de Bugeat-Viam

Rassemblement contre le projet d’usine à pellets torréfiés de Bugeat-Viam (CIBV)

jeudi 8 mars 2018 à 8h30 à Tulle,

place de la cathédrale

Nous venons d’apprendre que le projet usine de production de pellets torréfiés Carbon Ingen’R Bugeat-Viam (CIBV) était inscrit au Conseil départemental de l’environnement et des risques sanitaires et technologiques (Coderst) du jeudi 8 mars !!! Le coderst est la dernière étape administrative avant l’autorisation d’installation d’un projet soumis à ICPE.
Les éléments qui autoriseraient l’instruction de ce dossier ne sont aucun cas réunis. La poursuite de la procédure constitue un déni de démocratie que nous comptons dénoncer par un rassemblement à Tulle [place de l’église] jeudi 8 mars 2018 à 8h30.
montagnepellets [320x200]
Le commissaire enquêteur, monsieur Jean-Paul Baudet, a rendu en date 28 janvier 2018 un rapport d’enquête lacunaire et partial en faveur du projet CIBV :
• Les contributions sérieusement argumentées, dont celle que nous avons co-signée avec 6 associations agréées pour la protection de l’environnement, ont largement été ignorées.
• Certaines remarques ou interrogations ont été reformulées de manière peu claire, et ne trouvent aucune réponse du promoteur du projet.
• Le commissaire enquêteur n’a aucun regard critique sur le projet et reprend soit les éléments du dossier d’enquête, soit les réponses du pétitionnaire lui-même !
Un projet soumis à enquête publique et à étude d’impact a par nature des effets potentiels très importants sur l’environnement. Nous rappelons que l’ouverture d’une concertation préalable aurait permis qu’un débat d’opportunité puisse se dérouler sur notre territoire et aurait sans doute permis de prévenir la frustration démocratique qui a été ressentie tout au long de cette enquête publique dont nous déplorons avoir joué le jeu sans que cela n’ait aucun effet.
En tentant ainsi de dissimuler les risques et en dénigrant la parole des opposants l’ensemble des acteurs institutionnels font une grave erreur politique qui renforce la légitimité de nos actions contre le projet CIBV.
Nous vous demandons que le projet CIBV soit déprogrammé du CODERST du 8 mars 2018
 
Nous appelons à un rassemblement à cette même date afin dénoncer la supercherie démocratique de cette enquête publique.
Rassemblement à Tulle, place de la cathédrale jeudi 8 mars 2018, à 8h30.
Lire / télécharger la lettre ouverte au préfet des associations Limousin Nature Environnement, Corrèze Environnement, Sources et Rivières du Limousin, Groupe Mammalogique et Herpétologique du Limousin, Non à la Montagne Pellets, Nature sur un Plateau, LPO Limousin, AGIR pour la Biodiversité :

 

Préparation du prochain grand convoi solidaire vers la Grèce de mai 2018 : c’est parti !

COLLECTE DU 25 FÉVRIER AU 9 MAI
NOUVELLE LISTE DES BESOINS PRINCIPAUX

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes

Liste des besoins en grand format et en PDF imprimable (et autres visuels de la collecte et du convoi) : http://lamouretlarevolution.net/spip.php?rubrique15

Continuer la lecture de Préparation du prochain grand convoi solidaire vers la Grèce de mai 2018 : c’est parti ! 

COMMUNIQUÉ DE QUELQUES HIBOUX DE BURE – Appel à résistance, rassemblements, création de comités partout !

Alors que ce communiqué est écrit, les gendarmes tentent maintenant de rentrer dans la Maison de résistance de Bure après avoir chargé dans les rues alentours et fait des sommations. À 11h15 ils sont en train de tenter de forcer les portes de la Maison… À 11h30, ils ont défoncé toutes les portes de la maison, toutes les personnes dansla maison tentent de résister aux flics, se regroupent sur la mezzanine, se tiennent ensemble pour refuser d’être expulsés, les flics montent. À 12h les copain-e-s se tiennent en cercle et chantent pendant que les flics essaient de les exfiltrer… Des personnes dans le jardin de la maison auraient été arrêtés.

lille [640x480]

La situation est très tendue, en parallèle de l’expulsion en cours de la forêt. Appel à soutien et lutte partout ! Ce texte est un premier communiqué, d’autres suivront, d’autres voix, d’autres témoignages…

Ce matin à 6h15 a débuté l’expulsion du Bois Lejuc par 500 gendarmes avec grand renfort de communication de la part du Ministère de l’Intérieur, et les chaînes d’infos en continu branchées sur les images sensationnelles de blindés militaires massés près de ce bois, de cabanes envahies au petit matin, de gendarmes en cagoule munis de tronçonneuse et caméras embarquées...

L’opération, censée mettre à exécution une décision d’expulsabilité rendue l’année passée par le Tribunal de grande instance de Bar-le-Duc, intervient avant l’épuisement des recours juridiques (notamment sur la propriété de l’Andra sur le bois) et avant la fin de la trêve hivernale alors que plusieurs structures d’habitation et d’occupation avaient été installées aux abords et au coeur de la forêt. Alors même également que l’EODRA (association des élus opposés à l’enfouissement) avait domicilié en janvier son siège social dans la forêt. L’Andra ne pourra légalement commencer aucun de ses travaux dans le bois : l’Autorité Environnementale a prescrit en octobre 2017 a l’Andra la réalisation d’une évaluation environnementale avant tous travaux préparatoire, la période de nidification à la mi-mars empêche tous travaux, et l’Andra n’a pas d’autorisation de défrichement. 

Continuer la lecture de COMMUNIQUÉ DE QUELQUES HIBOUX DE BURE – Appel à résistance, rassemblements, création de comités partout ! 

StopMines87 – Permis minier de Bonneval : organiser le refus des propriétaires

c99c7b57-fe8f-4a5e-b260-81fdf13d1523La prochaine réunion du CA de StopMines87 se tiendra à la ferme de la Tournerie à partir de 19H00 à Coussac Bonneval le mardi 27 février prochain.
Les adhérents qui souhaitent participer sont les bienvenus.

De nouveaux panneaux……
Aux propriétaires concernés par les demandes de Cordier :
vous trouverez ici  un modèle de lettre de refus d’accès à vos parcelles.
N’hésitez pas à l’utiliser !    www.stopmines87.fr

Le Collectif Or de Question saisit la justice contre la société Montagne d’or

or de questionvideoCommuniqué de presse, le 17 février 2018

Vendredi 9 février, le Collectif Or de Question (1) a déposé un recours contre le permis d’exploitation (2) d’or sur la commune de Saint-Laurent- du-Maroni, au lieu-dit Boeuf-mort, cheval de Troie du projet de méga-mine industrielle de la société Montagne d’or.

Des avis oubliés pour un passage en force !

Le 13 décembre dernier, la préfecture de Guyane octroyait un permis d’exploitation à la compagnie Montagne d’or, malgré 7.613 avis négatifs déposés par le Collectif contre le projet.

Cette participation record n’aura pas suffi à infléchir la décision du commissaire enquêteur qui, passant sous silence plus de 2000 objections argumentées, a rendu un avis positif (3) sur le projet de la société minière.

Continuer la lecture de Le Collectif Or de Question saisit la justice contre la société Montagne d’or 

Il n’y aura pas d’usine à pellets torréfiés sur la Montagne Limousine !

usine pelletsInvitation depuis la Montagne Limousine à tous les complices potentiels pour une défense active contre l’offensive industrielle en cours sous le masque de la « transition écologique »…

À nos chers ami-es en lutte, à Khimky, à Bure, en Islande, à Notre Dame des Landes, à Białowieża, à Durham, dans les Cévennes, dans le territoire Mi’kmaq, dans l’Amazonie, dans la forêt de Charnie, à Cambo, à Salau, dans le Val de Suza, à Dompierre, dans la Roşia Montană, à Standing Rock, à Guéret, à Atenco, dans l’Isthme de Tehuantepec, dans le Chalkidiki, à Saint Victor, sur le lac Baïkal, dans le Wallmapu (territoire Mapuche), en Guyane, à Saint-Yrieix-la-Perche, à Pyhäjoki, dans les dunes du Trégor, à Istambul, à Landivisiau, dans la Hambacher Faurst, dans la forêt de Chambaran, à Saint Victor, au Makwa Camp (Ojibwe Territories), à Loc Envel, dans le territoire K’iche, dans le delta du Niger, au Wendland, dans le Gran Chaco, à Merléac, dans le Norra Kärr Vättern, aux jardins des Lentillères, dans la Treburer Wald, à Jabiluka (Mirrar Territory), dans la Sierra Sur de Oaxaca …– et dans tous les territoires où on ne laisse plus passer l’hydre de l’industrialisation du monde,

Bonjour,

Nous vous écrivons depuis la Montagne Limousine, quelque part au centre de la France. Nous sommes aux prises avec un projet industriel d’usine à Pellets torréfiés (biomasse) qui cherche à s’implanter sur les petites communes rurales de Bugeat et Viam, dans le département de la Corrèze, dans un confin valloné de landes, de tourbières et de forêts.

Ce projet, porté par un aventurier de l’économie à courte vue*1 comme il y en a tant, a trouvé le soutien poussif d’un petit politicien local, président de Conseil Général, connu pour sa longue coopération avec les lobbys de l’agro-industrie*2. Un avis favorable suite à l’enquête publique vient donc d’être prononcé malgré de très nombreuses et argumentées contributions contre le projet. Il semble bien que les promoteurs du projet soient déterminés à passer en force. C’est une nouvelle phase de la lutte qui s’ouvre à présent et c’est le moment pour nous de faire appel à vous.

Continuer la lecture de Il n’y aura pas d’usine à pellets torréfiés sur la Montagne Limousine ! 

Devant la mobilisation, le projet minier en pays basque nord est abandonné

A lire sur Reporterre

L’entreprise minière Sudmine a annoncé ce jeudi 15 février l’abandon du projet d’exploration aurifère au Pays basque. Le journal local Mediabask a d’abord publié l’information, avant que Vincent Bru, député MoDem de Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques), commune située au cœur du périmètre à prospecter, la confirme dans l’après-midi.

Le permis exclusif de recherche accordé à Sudmine rencontrait une forte opposition locale. En septembre dernier, près de 2.000 manifestants avaient défilé à Bayonne pour réclamer son abandon. En cause : la menace que l’exploitation minière faisait peser sur les AOP basques – piment d’Espelette, fromage Ossau-Irraty et porc Kintoa – et le tourisme.

Sources : Sud-Ouest  – 20minutes

A lire aussi sur le même sujet : Sudmine dément

 

Zad will survive

39128122824_09c042d487_z-17ef5

Ne pas laisser la victoire…

Il n’y aura pas d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes », disions-nous souvent, pour démontrer notre entêtement, pour en faire une prophétie. Le 17 janvier, cet énoncé a été inscrit en lettres capitales dans un pays entier. C’est maintenant une phrase toute bête, mais qui signe un fait historique d’une ampleur inégalée ces 40 dernières années : la première grande victoire politique de toute une génération. Il aura fallu remonter à la lutte des paysans du Larzac pour lui trouver un équivalent, tant notre présent en est avare.

Lire la suite