JUSTICE POUR ADAMA & STEVE !

L’image contient peut-être : 2 personnes, texte


– Des manifestations ont lieu à Nantes et Beaumont-sur-Oise, un mois après la disparition de Steve, et 3 ans après la mort d’Adama –

Anniversaires tragiques. Ce samedi 20 juillet, cela fait un mois de Steve a disparu à Nantes, après une charge de la police. Cela fait aussi trois ans qu’Adama est mort asphyxié, dans la cour du commissariat de Persan, en banlieue parisienne.

– Nous sommes le 19 juillet 2016. Des gendarmes débarquent devant un bar de Beaumont-sur-Oise. Pour un simple contrôle, une course poursuite s’engage. Adama part en courant. Il est rattrapé, et plaqué au sol. Immobilisé par le poids de trois gendarmes, qui l’écrasent. Il prévient les forces de l’ordre qu’il n’arrive plus à respirer. Emmené sans la cours du commissariat, il rend son dernier souffle par terre, menotté, sans que personne ne vienne lui porter secours. Lorsque les pompiers arrivent, ils constatent qu’il gît, attaché par des menottes, face contre terre. Il ne respire plus. Adama est mort, le jour de ses 24 ans. La révolte s’empare des rues de Beaumont-sur-Oise, plusieurs nuits d’émeute se succèdent. Les autorités mentent, nient les faits. Il faut des mois de combats acharnés de la famille du défunt, notamment de sa sœur Assa, pour que l’affaire ne soit pas enterrée. Trois ans après, le combat continue.

– Nous sommes le 21 juin 2019. Fête de la musique. Sur l’île de Nantes, des centaines de jeunes dansent sur les sound systems qui sont installés, comme chaque année sur ce quai désert en bord de Loire. La police débarque au milieu de la nuit. Elle lâche les chiens. Envoie des grenade. Noie la fête sous les gaz. Tire des balles en caoutchouc. La panique est immense. Des dizaines de personnes sont blessées. Une quinzaine de personnes tombent dans la Loire. Des fêtards hurlent aux policiers : « des mecs sont tombés dans l’eau ». Rien n’y fait, les policiers continuent à tirer. Puis repartent. Steve, animateur de 24 ans ne réapparaîtra pas. Cela fait aujourd’hui un mois qu’il a disparu. Les autorités semblent faire durer les recherches. Les proches ne peuvent pas faire leur deuil. Et la question est sur toutes les lèvres, sur tous les murs de Nantes : « où est Steve ? ».

Ce samedi, deux manifestations ont lieu. L’une à Beaumont-sur-Oise, pour Adama. L’autre à Nantes, pour Steve. Deux jeunes de 24 ans, dont la vie a été volée par la police. L’un parce que noir. L’autre parce qu’il était sorti danser. Les tristes illustrations d’une violence d’État toujours plus décomplexée. D’une culture de la violence et de l’impunité qui s’enracine chez les forces de l’ordre.

Ensemble, réclamons justice pour Adama, Steve, et tous les autres !

Lire la suite sur Nantes Révoltée