L’interminable combat des victimes de l’amiante

Totalement interdite depuis 1997, l’amiante continue à tuer en France. Selon l’Institut national de veille sanitaire, elle est responsable de 1700 décès par an.

Manifestation à Paris en octobre 2016
Manifestation à Paris en octobre 2016 © AFP / Jacques Demarthon

Totalement interdite depuis 1997, l’amiante continue à tuer en France. Selon l’Institut national de veille sanitaire, elle est responsable de 2200 nouveaux cas de cancer et de 1700 morts chaque année. Au plus fort de la consommation au milieu des années 70, l’industrie française, principalement dans le bâtiment consommait 150 000 tonnes d’amiante par an.

Lire la suite sur franceinter.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *