ZAD Nddl : Avril Fertile

samedi 31 mars 2018 – Ils ne nous découvriront pas d’un fil !

Aujourd’hui, sur la zad, nous sommes toujours sous menaces d’expulsions à la fin de la treve hivernale. L’Etat l’a réaffirmé par l’intermédiaire de la préfecture et du secrétaire d’état a la transition écologique, Mr Le Cornu, et par la présence policière renforcée partout sur la zone.

Après avoir abandonné le projet d’aéroport, l’Etat veux chercher une nouvelle fois à briser l’expérience d’auto-organisation très concrète qui s’est déployée ici. Une des réponses très visibles à l’ultimatum du 31 mars, doit être de continuer à construire des bases communes de vie, d’habitat et d’activité. Il s’agit plus que jamais d’enraciner la prise en charge collective de ce territoire. La zad s’est toujours densifiée, entre autre, grâce à l’appui et l’énergie déployée très régulièrement lors de chantiers collectifs avec l’aide des comités de soutien et des personnes de par le monde pour qui cette lutte est une source d’inspiration.

Dès le 1er avril, nous appelons une nouvelle fois en ce sens à une semaine de chantiers sur la zone. Vous pourrez être à la fois au Phare de la Rolandière pour faire des tables d’orientation et au Moulin pour faire des buttes de culture. Vous pourrez aussi participer à la construction de gradins pour finir la salle de réunion du Gourbi, faire un chantier-discussion à la fromagerie, un camp autogéré a Lama Faché, des murs à l’Ambazada, une miellerie à la noe verte ou du carrelage au tout petit jardin… (vous trouverez la liste des chantiers plus bas).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *