Archives pour la catégorie Villeranges

Géothermie Haute température : Le sous sol de la Creuse suscite bien des interêts

Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse lundi 13 mars 2017

Première centrale industrielle de géothermie profonde, inaugurée en juin 2016, en Alsace  Première centrale industrielle de géothermie profonde, inaugurée en juin 2016, en Alsace © Maxppp - Dominique GUTEKUNST

Après le PER de Villeranges à Lussat, faudra t-il parler du PER Combrailles en Marche ? Une société toulousaine a déposé une demande de Permis Exclusif de Recherches auprès du Ministère de l’Environnement pour un projet de géothermie profonde qui concerne 36 communes de l’Est de la Creuse.

Continuer la lecture de Géothermie Haute température : Le sous sol de la Creuse suscite bien des interêts 

Mines d’or en Creuse : population et élus disent non

L’or de la Creuse continue de faire polémique. Quatre communes, situées dans le périmètre de recherche du minerai, ont jusqu’au 10 février 2017 pour faire connaitre leur avis sur un nouveau permis demandé par la société Cominor. Mais déjà, des élus expriment leur opposition.

voir le reportage de France3 Régions

——————————————-

Or d’ici : Lussat, Lépaud, Auge et Chambon-sur-Voueize vont rendre leur avis sur le renouvellement du permis de la Cominor

C’est un moment clef du permis minier qui se joue en ce moment même : le renouvellement demandé par Cominor-La Mancha.

Au creux de l’hiver, alors que la Creuse est engourdie …

Alors que l’organe de presse du groupe LVMH, vient de servir  la soupe des lobbies miniers, en annonçant dans son article de « lesechos.fr », l’abandon du permis minier

Le ministère de l’économie a demandé au préfet de la Creuse de lancer l’instruction du renouvellement du PER de Villeranges !

La préfecture de la Creuse attend les avis des maires des communes visées par le nouveau permis minier qui concerne désormais : Lussat, Lepaud, Auge et Chambon sur Voueize, soit une surface de 34 Km² ( 3 400 hectares ). Elles ont  jusqu’au 10 février pour s’exprimer sur le sujet.

Le périmètre du nouveau permis minier, toujours aussi près de l’Étang de Landes !

Nouveau perimetreCominor-La Mancha a déposé, le 17 juillet 2016, sa demande de renouvellement de son permis de recherches de mines d’or et d’arsenic, pour 3 ans, auprès du ministère de l’économie.

La société minière déclare vouloir réaliser les forages à grande profondeur, (jusqu’à 450 mètres) qu’elle a été dans l’impossibilité de faire, à cause, selon elle :
– de la « désinformation » distillée par les collectifs opposés au projet (?!) ;
– de la sécheresse ;
– des conventions que les propriétaires des terrains concernés ont refusé de signer ;
– de la restructuration de la société, et pour cause, elle multiplie les fusions et les projets de mines d’or en Afrique de l’ouest : Mali, Cote d’ivoire, Burkina Faso … et en Australie.

De plus, la Cominor déclare avoir estimé, le seul gisement des Farges, à 18,92 tonnes d’or … ce qui représente au cours actuel de l’or, environ  700 millions d’euros. Et tout cela, grâce à un traitement informatique des données initialement recueillies par Total Compagnie Minière après 9 ans de recherche effective dans les années 1980 !  Attention, cette nouvelle estimation est invérifiable puisque la Cominor n’a transmis qu’un tableau de ses résultats et ne donne pas plus de détails sur sa méthode de calcul. N’oublions pas que c’est une opération banale dans le secteur des mines de « surévaluer » les gisements afin de « charmer » les éventuels investisseurs et les pouvoirs publics.

N.B. : Les parrains du projet Creusois, Dominique Delorme et Sébastien de Montessus sont tous deux impliqués dans l’affaire Uramin, des gisements d’uranium « surévalués », 2 milliards de perte sèche pour Areva, évaporés en rétrocommissions, vers des comptes offshores  …

Enfin, l’instruction du dossier est lancée alors que la réforme du code minier est en cours, le rapporteur de la loi devant la commission du développement durable annonçait sans scrupules le 17 janvier 2017 : « il s’agit de purger en une seule fois tous les risques de recours et de réduire les délais d’instruction et de mise en œuvre des titres miniers. L’objectif est clair, il n’y en a pas d’autre …  sécuriser les compagnies minières. »


Pour obtenir plus de détails sur les informations de renouvellement que nous avons pu recueillir, n’hésitez pas à nous contacter : contact@stopmines23.fr

28 janvier 2017 – A.G. Stopmines23

Assemblée Générale de l’association StopMines23

Samedi 28 janvier à 17h00

à Chambon-sur-Voueize – salle des associations (voir plan d’accès)

Un petit questionnaire sera disponible afin de recueillir vos attentes et votre opinion sur les projets portés par l’association.

Un apéritif partagé clôturera la séance à 19h00, et nous permettra ensuite d’échanger nos réflexions sur les sujets du moment.

L’Assemblée Générale est un moment important dans la vie de notre association, c’est la possibilité de se rencontrer et de discuter plus longuement.

grues

 

 

13 novembre 2016 – Balade sur les sentiers de la vallée de la Voueize

Retrouvons-nous sur le site du Permis minier à Lussat (23170), pour une promenade champêtre et découvrir le futur sentier d’interprétation de la vallée de la Voueize.

la-loutre

A 11h30, repas tiré du sac, à l’Étang des Landes
– à 13h00, rdv sur le parking de l’Étang des Landes :  covoiturage pour rejoindre le départ du sentier  –

Le tracé du futur sentier d’interprétation :

cartechemin3

 

Salle comble pour la réunion de rentrée anti-mine

img_0113

Ce mardi 13 septembre 2016, c’est dans une ambiance chaleureuse et survoltée que de nombreux citoyens opposés au projet minier de Villeranges se sont retrouvés à Chambon-sur-Voueize, lors de la réunion de rentrée StopMines23.

Depuis 2013, la population et les élus locaux ont multiplié leur opposition massive et publique à ce  permis « d’exploration » minière qui vise à l’ouverture de la mine que l’entreprise Total s’était vue refusée en 1997 par le gouvernement en place, après 9 ans de recherches abouties dans les années 1980.

Le 17 juillet dernier, la multinationale La Mancha-Cominor a demandé le renouvellement de son permis exclusif de recherches (PER) pour 3 ans au ministère de l’Économie et l’Industrie et du Numérique. Mr Delorme, porte-parole de l’entreprise, avait pris soin de laisser planer le doute quant à la pérennisation du projet.

Continuer la lecture de Salle comble pour la réunion de rentrée anti-mine 

La Cominor annonce le renouvellement de son permis de « recherche » de Villeranges

France Bleu Creuse, 07-2016

 

A lire aussi :

Festival Stop Mines : une résistance festive. L’Echo de la Creuse, 07-2016

Article L'ECHO lundi 25 juillet 2016

Recherche d’or en Creuse : Cominor vise une prolongation de trois ans. France Bleu Creuse, 07-2016

Le projet de mine d’or n’est pas enterré, la société Cominor a refait surface. La Montagne, 22-07-2016

Festival Stop Mines : merci à nos producteurs locaux

L’association STOPMINES23 remercie chaleureusement les producteurs-coopérateurs de la « Coop des champs » pour leur participation à son festival 2016.

Elle remercie tout particulièrement :

Tous vos excellents produits ont régalé les bénévoles et leur ont donné … bonne mine !

Toute l’équipe de STOPMINES23 vous souhaite une bonne fin de saison.

APPEL À BÉNÉVOLES FESTIVAL STOPMINES

Rendez -vous le Mercredi 20 JUILLET à 9H30

pour le montage du Festival (barnums, instalation des salles …)

au lieu dit « Les Fayolles », à Bord -St- Georges

– à midi, repas tiré du sac –

DSCF3101_1_1 ter

Le festival STOPMINES 2016 du samedi 23 juillet est en préparation.

Nous appelons toutes les âmes militantes et leurs petites mains à venir nous aider à organiser ce rendez-vous (les besoins ci dessous).

Deux temps forts : la journée du mercredi 20 juillet pour le montage sur le site, ainsi que la journée du samedi 23

Organisation du samedi 23  (cliquez sur le tableau)

Tableau Bénévoles Fest+ Besoin en matériel : rallonges électriques,  lumières pour l’extérieur&scène, extincteurs.

——————————-

Le programme du festival

TRACT INTERIEUR jaune

Plan d’accès de la salle fêtes des Fayolles – Bord Saint Georges

plan bord [800x600]

contact@stopmines23.fr      –    FB Festival Stop Mines 2016

 

 

3ème commission de suivi du PER de Villeranges : Cominor-La Mancha cache encore son jeu

Ce jeudi 2 juin 2016, M. Philippe Chopin, Préfet de la Creuse convoquait les membres de la Commission d’Information et de Suivi du PER de Villeranges. Son objectif annoncé était clair : alors que cette période légale de 3 ans touche à sa fin, connaître les projets de Cominor-La Mancha pour les mois et années à venir : obtenir le permis d’exploiter ? abandonner ce PER ? ou bien en demander son renouvellement pour 3 ans comme son représentant l’avait évoqué dans la presse ?

Comme toujours avec cette multinationale, aucune réponse crédible n’a permis de dévoiler la vérité sur ses intentions : France Bleu Creuse était sur place.

10 juillet 2016 – Concours Photo StopMines23 : date limite de participation

Dans le cadre de la journée internationale contre l’extractivisme, notre association StopMines23 organise un CONCOURS PHOTO autour du thème « l’eau en Creuse » c’est-à-dire l’eau dans tous ses états : furieuse, joyeuse, pluvieuse, absente…, à vous de voir, libérez votre créativité !

IMGP5035 [1280x768]

Les mines, entre autres destructions possibles, pollueront bien évidemment les rivières, les puits… bref,  l’eau et ses habitants naturels : poissons, tritons, batraciens …

A vous de protéger notre région en montrant sa beauté par vos photos.

Les 10 images choisies par notre jury seront imprimées en taille A4 et exposées au Festival «Stop Mines» qui se tiendra le 23 juillet 2016 à Bord Saint Georges (23230) au lieu-dit «les Fayolles».

Pour participer, il vous suffit simplement de consulter le règlement : ICI

Bonne chance à tous

 

La Cominor déclare préparer le renouvellement de son permis de « recherches » de Villeranges

dominique-delorme-mine-d-or-en-creuse-cominor_2132016Interview  de Cominor-La Mancha

France Bleu Creuse, 4 mai 2016

Fin Mars, Cominor-La Mancha à été contrainte de renoncer à ses travaux de forages à Lussat, et ce, grâce à l’opposition des citoyens !

Pourtant la multinationale déclare aux médias vouloir quand même faire renouveler son titre minier cet été et s’agrippe  au permis minier de Villeranges qu’elle considère comme :  << l’actif le plus intéressant, en matière de mines d’or, en France, à l’heure actuelle >> !

Continuer la lecture de La Cominor déclare préparer le renouvellement de son permis de « recherches » de Villeranges 

Villeranges : Cominor – La Mancha n’a pas besoin de forages pour garder le bénéfice de son titre minier !

La multinationale Cominor – La Mancha renonce à faire prolonger la phase de travaux de forages. Le récépissé (c’est à dire l’accord de la préfecture) qui lui permettait d’envisager des travaux de forages  est arrivé à échéance le 31 mars 2016.

logo-mines-300x158

Continuer la lecture de Villeranges : Cominor – La Mancha n’a pas besoin de forages pour garder le bénéfice de son titre minier ! 

A Lussat, les habitants refusent la mine et continuent de s’informer

Vendredi 22 janvier 2016, les habitants de Lussat (23170) étaient conviés à une réunion d’information sur le retour des projets miniers. Cette commune, qui est au coeur du projet de mine à ciel ouvert déjà promise par Total en 1989, est de nouveau convoitée par l’entreprise Cominor, filiale de La Mancha. C’est à l’initiative de Mathieu, jeune agriculteur du village, que ce moment d’écoute et d’échange a pu être proposé, dans la salle des fêtes. Il a fait appel à l’expertise de membres de l’association StopMines23, qui réalisent un travail de recherches et d’analyses sur ce sujet depuis 2013.

ReunionLussat22.01.2016-01

La présentation commence par la projection de documents officiels et d’archives. Continuer la lecture de A Lussat, les habitants refusent la mine et continuent de s’informer 

Le vœu contre l’ouverture de mines en Creuse adopté au Conseil municipal de Montluçon

ob_35d3e6_conseilmunicipalmontlucon21janvier201-2

Il a fallu attendre la fin du Conseil municipal pour assister au vote de la motion présentée par Philippe Buvat d’Europe Écologie Les Verts (EELV) qui portait sur le refus de voir l’ouverture de mines d’or à Lussat en Creuse, pas très loin de Montluçon, dont les conséquences seraient désastreuses pour tous les habitants de la vallée du Cher.

Lire la suite sur le site Regard-Actu

 

Une motion contre les projets miniers au prochain Conseil municipal de Montluçon

Philippe Buvat, Conseiller municipal à Montluçon et représentant d’Europe Écologie Les Verts (EELV) proposera le vote d’une motion lors de la prochaine séance du Conseil municipal. Cette motion a pour objet de demander au ministre des Finances et de l’industrie qu’il retire le permis de recherche et d’exploitation à la compagnie minière COMINOR la Mancha qui projette d’exploiter un gisement aurifère du côté de Lussat.

dechets minier chatelet 2010 legende

Si la société minière procédait à l’extraction et au traitement des roches sur place, alors Montluçon et les communes environnantes seraient directement menacées par les rejets d’arsenic et de cyanure qui se répandraient dans le sous-sol, polluant ainsi les nappes phréatiques et les affluents du Cher, mais aussi dans l’air, avec une orientation des vents dominants majoritairement tournés vers l’Allier. La menace pour la santé publique est donc réelle et seule une mobilisation de la population et des élus pourrait être en mesure de contraindre le gouvernement à faire machine arrière pendant qu’il est encore temps.

Lire la suite sur le site RegardActu

Affaire Uramin, nouvelles révélations sur le passé trouble du Directeur Général de La Mancha, Sébastien de Montessus

Entreprises Enquête – Médiapart

Uramin et le mystère du yacht sud-africain

7 janvier 2016 | Par Yann Philippin

L’ancien directeur des mines du groupe nucléaire, Sébastien de Montessus, a négocié en 2010 l’achat d’un voilier de luxe à 7,5 millions d’euros pour le compte d’un intermédiaire d’Areva en Namibie et d’un financier poursuivi pour fraude fiscale. Révélations sur une transaction trouble, où l’on trouve un prince belge, un expert en sociétés offshore et un étrange contrat pétrolier au Niger.

Le scandale Uramin réserve décidément bien des surprises. Uramin, c’est cette société détentrice de trois gisements d’uranium inexploitables en Afrique, dont le rachat a fait perdre 2,6 milliards d’euros à Areva, sous la présidence d’Anne Lauvergeon. De cette affaire tentaculaire, instruite par les juges financiers Renaud Van Ruymbeke, Charlotte Bilger et Claire Thépaut, on connaissait déjà les soupçons de corruption, d’escroquerie et de faux bilans, l’intervention rocambolesque de Patrick Balkany en Centrafrique, ou encore les accusations de délit d’initié visant le mari d’« Atomic Anne  »… Lire la suite sur le site de Médiapart.

Uramin zoom

A lire aussi : Sébastien de Montessus est entendu lundi 9 novembre par les enquêteurs de la Brigade financière

A voir :  AREVA – URAMIN : 3 milliards en fumée (scandale d’état)

 

 

L’autorisation de forages de la Cominor prolongée jusqu’au 31 mars 2016

Alors que la seconde période de travaux prenait fin le 31 décembre dernier, le Préfet de la Creuse accordait le même jour une prolongation de 3 mois afin que la Société Cominor puisse réaliser sa campagne de forages destructifs (selon le terme technique les désignant officiellement … ) et de carottages.

Malgré le refus unanime de tout un département, le Préfet signe :

Une fois encore, l’Etat reste sourd aux voix sensées qui s’élèvent partout en Creuse (et même au-delà) : les propriétaires des principaux terrains concernés soutenus par les habitants n’ont pas donné leurs accords, les élus des communes, des communautés de communes ou d’agglomérations, du Département et de la Région Limousin ont voté contre. Mais qu’importe. La Société Cominor (détenue par un milliardaire égyptien) est autorisée à poursuivre ses projets.

Continuer la lecture de L’autorisation de forages de la Cominor prolongée jusqu’au 31 mars 2016 

La Creuse n’est pas minable !

La seconde période d’autorisation de travaux s’achève à la fin du mois de décembre et aucun forage ni aménagement n’ont été effectués par la société Cominor : merci PER Noël !

Pas de forage ! Victoire pour la Creuse qui (pour cette fois, restons vigilants) n’aura pas à subir les conséquences de forages profonds envisagés sur des failles géologiques sensibles, au cœur des ressources en eaux d’un vaste territoire.

03 ballade villeranges 12-2015

Quand la Creuse s’unit, les foreuses fuient.

Cette fin d’année, les militants et sympathisants de l’association Stopmines 23 font le point sur 6 mois de campagne, marqués par l’organisation d’actions et d’évènements et portés par une adhésion grandissante du public et de ses pouvoirs (Festival No Mine’s Land, journée d’information à Gouzon, manifestation devant la Préfecture dans le cadre d’une action nationale,…).

Continuer la lecture de La Creuse n’est pas minable ! 

Du fond de Rochebut aux sources de la Voueize : faut-il craindre la montée des cours ?

foreuse

La vidange décennale du barrage de Rochebut actuellement en œuvre, outre ses effets directs sur la valeur quantitative de l’eau disponible pour le bassin de Montluçon, devrait également nous inciter à nous pencher sur les aspects qualitatifs de l’eau retenue par cet édifice, et de voir par l’analyse des ces aspects qualitatifs, non seulement le poids des séquelles du riche passé minier de l’est-creusois mais aussi au delà d’étayer une position politique et citoyenne argumentée et solide face au projet industriel projeté pour 2020 par la société minière canadienne La Mancha.

Rochebut miné par l’arsenic

Même contenue dans un rassurant silence, il est de notoriété publique que la Tardes qui rejoint le Cher dans Rochebut, souffre d’une pollution majeure alimentée par les 550.000 tonnes de stériles du Châtelet contaminés à l’arsenic et abandonnés sans soin de 1955 à 2011. Issu de gravats soumis au phénomène de gravité, ce même poison se trouve piégé dans les sédiments du barrage, ce « bassin de décantation » dont la construction fut étonnamment contemporaine à l’ouverture de la mine de Budelière (1905 pour la mine, 1906-1909 pour le barrage). Mais plus inquiétant encore, les travaux de mise en sécurité du site minier effectués en 2011 pour un coût (à la charge de la collectivité) de 4,5 millions d’euros, ne semblent pas avoir d’effets notables selon les dernières mesures de 2014. Cette affirmation est tirée d’un tout frais rapport du SAGE Cher amont : « Au regard des résultats apportés par le suivi écologique de Rochebut et des premiers éléments d’information du projet MetMines concernant le paramètre Arsenic, ne faut-il pas interpeller l’autorité administrative sur la poursuite de la pollution de la retenue par les résidus de l’ancienne mine d’or du Châtelet ? »

IMG_7872 [(720)]

Continuer la lecture de Du fond de Rochebut aux sources de la Voueize : faut-il craindre la montée des cours ? 

Sur le sentier de la Galerie des Farges …

Retour à la source du Permis Exclusif de Recherches de Villeranges !

Samedi 5 décembre, une quarantaine de « démineurs » se sont retrouvés à Lussat (23170), au cœur du permis minier de Villeranges, pour une promenade sur le sentier qui mène à la galerie des Farges.GalerieDesFargesBarbeleEntreeDangerExcavationCette  galerie de 757 mètres de long à été creusée  de 1985 à 1989  par Total Compagnie Minière France qui détenait le permis de recherche de Villeranges à l’époque. Ces travaux miniers souterrains venaient compléter  24 Km de forages et une carrière pilote (tranchée de Varennes).  C’est l’ensemble de ces travaux qui a permis à Total C.M.F. d’acquérir la connaissance exacte des gisements aurifères de Lussat : 20 tonnes d’or dans cette zone, le long de la Voueize et de la nappe phréatique …  et d’aboutir à une demande de concession (permis d’exploitation).

Aujourd’hui la préfecture de la Creuse, la DREAL et la Cominor  souhaitent oublier cette galerie, ce début d’exploration minière au bord de la Voueize.

Circulez, il n’y a rien à voir … et pour cause :

  • Total C.M.F. a quitté les lieux  en étalant sur les bord de la Voueize  6 000 m3 de déchets : des résidus miniers ( = 1000 camions de 15 tonnes) issus du concassage de la roche qui se faisait sur place, en plein cœur de la vallée de la Voueize ! Ces stériles libèrent inévitablement de l’arsenic, quelle quantité ? Jusqu’à quand ?…  autant de questions pour lesquelles nous souhaiterions avoir des réponses …  Rappelons aux pouvoirs publics que  le minerai concassé contient très peu d’or (4 g/tonne) mais énormément d’arsenic (près d’1 Kg/tonne de roche …) !
  • Total et les pouvoirs publics ont  laissé une galerie de 757 mètres de long (à l’horizontale), sans aucune surveillance pendant 25 ans : quels sont les risques d’effondrement de cette galerie dont le toit est peu profond ?! Où se rendent les eaux d’exhaure de la galerie qui devraient être traitées afin de ne pas contaminer la Voueize ?!

Aperçu des déchets miniers, résidus de concassage trouvés sur place (cliquez sur la photo pour agrandir) :

SterilesAuSolEntreeGalerieDesFarges

Les services de la préfecture de la Creuse recommandent pourtant la plus grande vigilance vis à vis des anciennes exploitations minières, surveillance, vigilance … , n’hésitez pas à les alerter ! Ahhh les beaux discours … !

De cette promenade, nos démineurs en sont revenus  riches d’une certitude : surtout, ne jamais laisser  Cominor-La Mancha exploiter 7 000 000 de tonnes de roches arséniées, là où Total n’a pas été capable d’en gérer 30 000 …  !!! N’en déplaise au pouvoir public, incapable lui aussi de protéger les creusois quand une compagnie minière lui fait miroiter la ruée vers l’or …

Continuer la lecture de Sur le sentier de la Galerie des Farges … 

Écrivez au Préfet de la Creuse

Si vous êtes convaincu de la légitimité à refuser ce projet minier, vous pouvez  facilement, en tant que simple citoyen, l’exprimer par courrier postal auprès de Monsieur le Préfet de la Creuse.

Notre association ayant reçu copie de certaines des lettres qui lui ont déjà été adressées, et pour vous donner une idée de leur teneur, nous avons décidé de mettre à votre disposition ci-après, des lettres types qui reprennent les arguments majoritairement développés.

Alors, n’hésitez pas à vous emparer de ces documents, tels quels ou en apportant vos propres modifications, l’essentiel étant que Monsieur le Préfet puisse recevoir de la part des nombreux citoyens alertés, l’expression de leur refus de ce projet.

Modèle de lettre écrite par un citoyen creusois

 

Modèle de lettre écrite par un citoyen de l’Allier

 

Modèle de lettre écrite d’un point de vue plus général

 

Châtelet vue du ciel - 2009

Photo : 2009 –  Résidus miniers toxiques des Mines d’Or du Châtelet

Enfin, si vous souhaitez, vous aussi, nous transmettre copie de propres lettres que vous ou votre entourage ont pu rédiger et adresser à Monsieur le Préfet de la Creuse, n’hésitez pas à le faire par courriel : contact@stopmines23.fr

Les 1001 Mines : un documentaire en préparation sur la Relance de l’Exploitation Minière

FESTIVAL NO MINE’S LAND – épisode 0

Cette épisode est une introduction.
Il présente le festival No Mine’s Land qui a eu lieu, en juillet dernier, en plein cœur de la Creuse.
Il a rassemblé différents collectifs et personnalités qui se battent contre l’ouverture ou réouverture de mines.

la vidéo ici :

11902245_1691913641041673_8246908211992444248_n

Le premier épisode  expliquera dans un format long, les problématiques liées à la réouverture de la mine de Salau, en Ariège, en plein cœur des Pyrénées.

Nous n’avons toujours pas trouvé de façon de financer notre documentaire. N’hésitez pas à nous envoyer votre soutien, à Mediacoop, 26 route de Manson, Charade, 63130 Royat