Archives pour la catégorie Global

Un nouveau projet de « Montagne d’or » obtient un vote favorable en Guyane

30 avril 2020 – Le télégramme

Newmont exploite également l’une des plus grandes mines d’or au monde, en Australie.
Newmont exploite également l’une des plus grandes mines d’or au monde, en Australie

Une« Montagne d’or » est sur les rails en Guyane. Mercredi, un nouveau projet de mine d’or a obtenu le vote de la commission départementale des mines.

La commission départementale des mines de Guyane a donné un avis largement favorable aux prémices d’un nouveau projet de mine d’or de taille industrielle, « Espérance », co-porté en Guyane par la compagnie minière américaine Newmont, a indiqué mercredi l’un des membres de la commission.

« On a beau dire que le dossier minier ne répond pas à la réglementation minière et au code de l’environnement qui sont des préalables au renouvellement de la concession, la commission a voté en faveur du dossier Espérance », a contesté l’association Guyane nature environnement. La commission a voté en faveur du renouvellement pour dix ans de la concession minière située dans l’ouest de la Guyane, et de son extension. Le projet est porté par Newmont associé à un opérateur local, la compagnie minière Espérance (CME).

Ouverture programmée à 2025

Au total, le projet a rassemblé 12 voix pour, dont le président de la collectivité territoriale de Guyane et les services de l’État, 5 voix contre (dont Guyane nature environnement, des représentants amérindiens et le WWF), et deux absents.

Déjà présent au Suriname sur la mine Merian, Newmont envisage l’ouverture d’une mine d’or à ciel ouvert en 2025 dans la commune d’Apatou, similaire au grand projet minier à l’arrêt « Montagne d’or » porté par Nordgold-Columbus Gold.

Cette nouvelle mine envisagée en pleine forêt, près d’un village du Maroni, nécessiterait une usine à cyanuration et l’extraction de 20 millions de m3 de roches pour creuser une fosse de 300 mètres de profondeur, sur 1,5 km de longueur pour un premier gisement de 65 tonnes d’or, selon les documents de l’opérateur.À lire sur le sujet Projet minier. Coup de fièvre en Guyane (publié en août 2017)

Bruno Le Maire en faveur de Newmont-CME

« Les perspectives d’exploitation sont encore incertaines », note la Direction générale des territoires et de la mer de Guyane, précisant que le ministre en charge des mines, Bruno Le Maire, s’est prononcé en faveur du partenariat Newmont-CME.

C’est le conseil d’État qui tranchera sur ce dossier par décret dans les prochains mois. En cas de feu vert, les miniers seront ensuite dans l’obligation de demander une autorisation administrative avant toute exploitation. « L’avis de l’autorité environnementale » et une « enquête publique » seront alors nécessaires, a indiqué la.

« Déforestation massive »

Pendant 30 ans, CME a exploité de l’or sur le site « Espérance » sans autorisation d’ouverture de travaux miniers (AOTM) nécessaires pour un encadrement technique par l’État. « Des demandes avaient été déposées » auprès de l’administration ainsi qu’un « dossier de mise en conformité » mais rien n’a abouti, se défend Carol Ostorero, directrice générale de CME et présidente de la fédération des opérateurs miniers de Guyane.

« La déforestation massive altère gravement la biodiversité, accélère les changements climatiques » et favorise « l’émergence d’espèces vectrices d’épidémies », a dénoncé dans un communiqué le collectif Or de question, rassemblant 21 ONG opposées à l’extraction minière.

Déclaration commune d’habitant.e.s de territoires en lutte face au sommet climat du 12 décembre à Paris

12dec

Le 12 décembre à Paris, à l’occasion du du second anniversaire de la COP 21, se tiendra un sommet international sur l’économie et la transition énergétique. Face à cette nouvelle opération de marketing vert, des habitant.e.s de territoires en lutte – de Bure à Roybon en passant par Notre Dame des Landes, des collines aveyronnaises, en passant par le plateau de Millevaches, à la ceinture maraîchère dijonnaise ou les côtes du finistère – se sont regroupé.e.s pour une déclaration commune. Il s’agit de rendre visible – avant, pendant et après le sommet – la manière dont le gouvernement Macron poursuit en réalité un ensemble de projets d’amènagement destructeurs et nuisibles. Cette déclaration met en avant la vitalité des résistances en cours face à ces projets mortifères et porte un calendrier commun tout au long du mois de décembre pour continuer à densifier ces luttes.

— – Urgence dans les territoires comme dans la rue !

Habitant.es de zones menacées ou à défendre, nous nous sommes réuni.es à plusieurs reprises pour décréter ensemble un mois d’urgence des luttes de territoire. En effet, le mois de décembre qui approche risque fort de recouvrir un sens particulier pour nous, à au moins deux titres.

Continuer la lecture de Déclaration commune d’habitant.e.s de territoires en lutte face au sommet climat du 12 décembre à Paris 

Plus de 100 organisations du monde entier disent non à la méga-mine d’or industrielle en Guyane !

11 avril 2017 – ISF SystExt
Le 22 février 2017, 20 associations françaises demandaient l’arrêt immédiat du projet « Montagne d’or » porté par les sociétés Columbus et Nordgold en Guyane, ainsi qu’un moratoire sur tout projet de méga-mine industrielle d’or dans cette région, située au cœur de la forêt amazonienne. Quelques jours plus tard, le 06 mars, ISF SystExt lançait un appel à soutiens à la société civile internationale. C’est donc un mouvement composé de 105 organisations originaires de 25 pays qui interpelle aujourd’hui les candidats aux élections présidentielles françaises dans un nouveau communiqué de presse.

6 Mars 2017 – Nouvelle réunion sur le projet de stockage de déchets miniers radioactifs à Anzème

Sans attendre la fin des recours administratifs des associations de protection de l’environnement ! Et contre l’avis de la commune,  la Préfecture de la Creuse a l’intention de charger Areva de stocker au plus vite des déchets d’extraction d’uranium sur un site inadapté,  au lieu dit Le Vignaud, commune d’Anzème :

Réunion d’Information

(Intervenant : sous-préfet de l’arrondissement de Guéret)

Lundi 6 mars 2017 à 18h30

Salle polyvalente d’Anzême

———————————-

Le 17 Janvier 2017, l’association Sources et Rivières du Limousin a déposé un recours contre l’arrêté préfectoral autorisant les travaux, auprès du Tribunal Administratif de Limoges. Ce dernier ne s’est pas encore prononcé sur le sujet.

Ici : la délibération du conseil municipal d’ Anzème demandant l’annulation de l’arrêté préfectoral concernant le Projet

A Lire aussi :

photo Marche ou creuse - le vignaud

 

 

 

30 septembre 2016 – Manifestation contre la carrière d’Archignat

Les anti-carrière préparent une manifestation le vendredi 30 septembre 2016, à Huriel (03380), contre le projet de réouverture de la carrière d’Archignat. Ce sera un barrage filtrant, à partir de 16 h 00, pour peser dans la décision du préfet.
Celle-ci interviendra après la réunion de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites, prévue en octobre, indique Abel Courty, président de l’ADIR D916/D40.

Lire la suite …

Le projet de carriere de granulat, une emprise de 78 Hectares : poussières, camions, et tir de mines pour les riverains !

carte-impacts-carriere-archignat

 

13 septembre 2016 – Réunion de rentrée StopMines23

La Cominor a bel et bien demandé une prolongation de son permis de « recherche »  au ministère pour encore 3 ans à venir !

L’an passé, la mobilisation citoyenne, le refus des propriétaires de permettre l’accès aux terrains, les motions des élus s’opposant au permis, le recours au tribunal administratif … ont été autant de moyens pour faire reculer le projet.

Dans un contexte d’appel à la plus grande vigilance des citoyens, compte tenu des fragilités des réserves en eau dans notre département ; du constat que notre territoire creusois attire des touristes de plus en plus nombreux ; que les cigognes et les milans viennent se (re)poser sur nos arbres … le plus efficace pour contrer ce projet morbide est bien que M. le Préfet n’accorde pas le renouvellement demandé.

Nous savons qu’une fois ce processus de « recherche » effectué par les sociétés dites « juniors » comme l’est la Cominor (sur un gisement déjà découvert il y a 30 ans) plus rien ne pourra empêcher l’exploitation !
Il est donc primordial de continuer et amplifier la mobilisation, ici en Creuse, ainsi que dans l’Allier, qui serait fortement impacté par une telle exploitation.

Retrouvons-nous, mobilisés et nombreux, le mardi 13 septembre 2016 – 20h30 – à la salle des associations de Chambon-sur-Voueize.

L’eau témoigne des dégâts miniers sur les territoires

Extractivisme : de l’eau dans le gaz (et aussi dans l’or, le pétrole, le charbon…)

Pipeline

Quoi de commun entre toutes les industries extractives ? L’eau.
Pompée sans merci, souillée, épuisée, détournée, retirée aux populations locales, l’eau témoigne des dégâts miniers sur les territoires …

Continuer la lecture de L’eau témoigne des dégâts miniers sur les territoires 

Kit-argumentaire sur la réforme du code minier

Par Claude Taton

… le code minier issu de l’ordonnance 2011 indique que le titulaire d’un permis exclusif de recherches a droit à l’octroi d’un permis d’exploitation (concession) sur les  gisements découverts, s’il en fait la demande, et que celle-ci n’est pas soumise à la concurrence et échappe donc à la procédure de l’enquête publique. De fait, le public  ne serait pas informé …

Continuer la lecture →

Bref résumé des pratiques des sociétés juniors dans l’industrie minière

Que vient chercher en France la société australienne Variscan Mines?

Le 13 juillet 2015 par William Sacher.

Au cours des 2 dernières années, la société australienne Variscan Mines (ex Platsearch  NL1) a obtenu une série de 6 PER (Permis Exclusif de Recherches Minières, ce que dans le jargon anglosaxon on appelle plutôt « concession ») répartis essentiellement sur le grand ouest de la France. Deux ou trois nouvelles demandes de PER…

Continuer la lecture →

 


À noter que William Sacher a fait une conférence lors du festival No Mines’s Land en Juillet 2015. Il est coauteur du livre « paradis sous terre » ou ces liens entre finances et mines sont approfondis et dévoilés:

paradis_sous_terre

Nouveau projet de réforme du régime des mines

Projet de loi portant réforme du régime des mines et portant habilitation du Gouvernement à prendre par ordonnances les mesures législatives nécessaires à l’actualisation et à l’adaptation du droit minier – version du 22 juin 2015

Par Claude Taton

SYNTHESE
La nouvelle version retravaillée par les ministères et plus particulièrement par celui d’Emmanuel Macron ne propose pas une nouvelle rédaction du code minier (comme l’avait fait précédemment le Conseiller d’Etat, Thierry Tuot) mais se fonde sur la partie législative du code minier issue de l’ordonnance n°2011-91 du 20 janvier 2011 en créant de nouveaux articles, en modifiant certains articles par d’autres dispositions ou en remplaçant des alinéa(s) d’articles…

Continuer la lecture →

ICE contre le TAFTA

Le TAFTA et notamment ses  « tribunaux arbitraux » ne risque pas d’arranger notre paysage!

Une Initiative Citoyenne Européenne (ICE) a été lancée dans toute l’UE pour s’opposer à ces traités commerciaux.  La Commission européenne a rejeté bizarrement l’enregistrement de l’ICE mais ses organisateurs ont décidé de faire appel et de poursuivre la récolte des signatures.

À l’origine il faut 1 million de signatures pour une ICE mais la mobilisation a été énorme. Les organisateurs ont relevé la limite à 2 millions pour faire plus de pression,  puis à 3 millions!!

À ce jour plus de 2 590 299 personnes ont signé! Plus que quelque unes pour passer au 3 millions avant le 6 octobre 2015.

À vous de jouer:

https://stop-ttip.org/fr/signer

Le point sur la réforme du code minier

DES MINES ET DES FORAGES PRÈS DE CHEZ VOUS ?

Comment la réforme du code minier pourrait encourager leur implantation ?

Par Claude Taton

« Le droit minier, qui encadre les activités d’exploration et de production, a vocation non pas à bloquer leur développement, mais au contraire à les encourager dans toutes leurs dimensions. Le droit doit, ensuite, favoriser les conditions d’exercice de l’activité ».

Jean‐Louis Schilansky, ex‐président de l’Union Française des Industries Pétrolières ‐ UFIP (1)

Ces propos, prononcés par l’ex‐président de l’Union Française des Industries Pétrolières, lors de de son audition du 23 janvier 2013 sur la réforme du code minier…

Continuer la lecture →