Archives pour la catégorie Événements

8 Juillet – BAL TRAD’ à Chambon-sur-Voueize

Nous vous invitons à venir guincher avec nous le dimanche 8 juillet à la salle des fête de Chambon-sur-Voueize, à partir de 17h : apéro-tchatch’ sur les projets nuisibles en Creuse et dans le monde, suivi d’un bal trad’ révolté et survolté avec  les Oiseaux de passage, Duo Eva, les élèves&intervenants du conservatoire, et le groupe Bitoux !

affiche-bal-trad-modif5-red

Nos amis bretons organisent leur Festival des Luttes les 28 et 29 juillet et en Ariège Stop Mines Salau organise son festival les 25 et 26 août à Couflens (Ariège).

RESF23 : URGENT : RDV à Guéret ce soir mercredi 4/07

Communiqué de presse RESF 23
du Mercredi 4 Juillet 2018
Nous venons d’apprendre qu’hier matin un jeune d’une vingtaine d’années sans papiers d’origine russo-arménienne a été conduit au commissariat de Guéret pour être transféré en Centre de Rétention administrative dans le sud de la France.

Ce jeune a sa mère en Creuse, qui elle a des papiers et était en cours de régularisation auprès des services de la préfecture de Creuse. Elle nous a appelés et est comme vous pouvez l’imaginer effondrée! RESF 23 ne peut que dénoncer cette situation qui encore une fois sépare des familles qui avaient choisi de construire leur vie ici! Nous appelons à un rassemblement devant la préfecture ce soir à 18h00 car nous ne pouvons tolérer que la France agisse ainsi en notre nom!

RESF23 : samedi 30 juin – étang de Courtille – Guéret : PIQUE-NIQUE SOLIDAIRE

SOUTIEN A NOS ÉLÈVES EN COURS D’EXPULSION

SAMEDI 30 JUIN – 12H/13H30 – PLAN D’EAU DE COURTILLE – GUÉRET : PIQUE-NIQUE SOLIDAIRE

Depuis quelques mois, en Creuse, des élèves demandeurs d’asile risquent d’être expulsés du territoire français. Ces élèves sont scolarisés depuis plusieurs années à Guéret, à l’école Jacques Prévert et au collège Martin Nadaud. D’autres élèves sont concernés à Saint Vaury et à Felletin.

C’’est inadmissible, insupportable, ces enfants sont bien intégrés et ne demandent qu’à poursuivre leurs études en France.

En grève le jeudi 17 mai, nous avons manifesté pour dénoncer ces expulsions. Nous avons envoyé une lettre ouverte au Préfet de la Creuse, au Ministre de l’Intérieur, au Recteur de l’Académie de Limoges, et au Ministre de l’Education Nationale, sans réponse. Nous avons recueilli 500 signatures sur une pétition papier, une pétition en ligne en recueille actuellement plus de 1000 (change.org).

A l’arrivée des vacances, période à risque pour les élèves sous le coup d’une expulsion, nous souhaitons de nouveau apporter notre soutien à nos élèves :

Une grève ? Plusieurs personne ne le peuvent pas en raison des pertes de salaire ; Une manifestation en semaine ou le soir ? Compliqué avec le travail et la vie de famille.

Nous proposons donc un PIQUE-NIQUE SOLIDAIRE.

SAMEDI 30 JUIN DE 12h à 13h30
PLAN D’EAU DE COURTILLE à GUÉRET, à côté des jeux d’enfants (parking au rond-point à côté du lycée Favard)
Chacun apporte quelque à manger, à boire, si possible une table pliante, des chaises, des couverts, gobelets, sac poubelle

Toutes les personnes souhaitant soutenir nos élèves sont invitées.

Les personnels mobilisés du collège Martin Nadaud de Guéret

Sans titre [1280x768]

RESF23 : Jeudi Solidaire

____________________________________

31/05/2018

JEUDI SOLIDAIRE / tous les jeudi – 18h – devant la préfecture de Guéret (23)

En soutien aux migrants, demandeurs d’asile, de nombreuses familles sont toujours menacées d’expulsion sur le territoire.

___________________________________

Samedi 26 mai : Appel Citoyen à la « Marée populaire » – Guéret / Limoges

Appel citoyen 23 -APPEL A LA « MARÉE POPULAIRE » CREUSE


Face à la restructuration en profondeur de la société française que nous imposent coûte que coûte Emmanuel Macron, son gouvernement et le MEDEF : politique d’austérité, destruction des droits des salariés, casse des services publics, aggravation du sort des sans-emplois, réorganisation catastrophique en matière d’accès à la justice et à l’éducation, réforme fiscale favorable aux plus riches, loi de plus en plus répressive contre les migrants, introduction de l’état d’urgence dans le droit commun, sélection à l’entrée de l’université, répressions des mouvements sociaux, des jeunes des quartiers populaires, destructions brutales à Notre Dame des Landes, utilisation hypocrite des différences entre hommes et femmes en maintenant l’inégalité des salaires, sans oublier une politique militariste au plan national et international.

FACE A L’AGGRAVATION DES INÉGALITÉS,
IL NOUS FAUT RÉAGIR

Le patronat profite de cette situation pour rester sourd aux revendications du monde du travail. En s’en prenant aux personnels à statut, en particulier aux cheminots, Emmanuel Macron espère, s’il l’emporte casser tout esprit de résistance.
Leur coup de force peut échouer car les mobilisations se multiplient partout : journée nationale d’actions, grèves, manifestations, déclarations syndicales et politiques, occupation d’universités, prises de position critiques de beaucoup d’humanistes, dans un seul but :

BÂTIR LA SOCIÉTÉ DANS LAQUELLE NOUS VOULONS VIVRE.

Que l’on soit chômeur, salarié ou retraité, urbain ou rural, demandeur d’asile, cheminot, faisant partie du tissu associatif, du milieu culturel, artistique ou sportif… Nous simples citoyens, ne nous résignons pas au sort que nous promet le gouvernement.

RASSEMBLEMENT SAMEDI 26 MAI
A la gare à 10h30 A GUERET
A 16 h00 à la gare de Limoges

La « Marée Populaire », c’est partout en France samedi 26 mai

Appel citoyen 23

——————————————————————————————————————-

Cet appel fait suite à la réunion de mercredi 16 mai à la salle des associations de Guéret, elle-même faisant suite à un appel à convergence des luttes contre le « délit d’humanité ». Face aux multiples attaques du gouvernement sur tous les fronts, réagissons ! De toutes les manières possibles. Rassemblons-nous, manifestons, restons solidaires de toutes les luttes sociales et environnementales.

Jeudi 24 mai / 18h / Guéret : JEUDI SOLIDAIRE pour Blessing / RESF23

JEUDI SOLIDAIRE / Jeudi 24 mai – 18h

Demain Jeudi 24 Mai solidaire avec les migrants rassemblement devant la préfecture de Guéret à 18h00 pour qu’il n’y ait plus jamais de Blessing….et contre le délit de solidarité!

Tous les jeudis depuis plusieurs semaine un rassemblement se tient devant la préfecture de Guéret à 18h en soutien aux demandeurs d’asiles, dont plusieurs familles sous la menace imminente d’une expulsion.

Ce jeudi 24 mai, nous nous réunissons en mémoire de Blessing, cette jeune nigériane de 20 ans dont le corps a été retrouvé noyé dans la Durance, dans les Hautes-Alpes début mai.

Article de Mediapart : Blessing-20-ans-meurt-noyee-en-France-en-traversant-la-frontiere

Jeudi 17 mai : Journée d’action en soutien aux élèves demandeurs d’asile menacés d’expulsion

SOUTIEN A NOS ÉLÈVES DEMANDEURS D’ASILE EN COURS D’EXPULSION – JOURNÉE D’ACTION jeudi 17/05

Quelques faits :

– Autour de Guéret, les familles de plus de 40 élèves demandent l’asile à la France. De nombreux élèves, dont deux à l’école Prévert, trois au collège Martin Nadaud, une au lycée Favard, ont reçu une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) de la préfecture, et sont donc expulsables à tout moment.

– Plusieurs familles ont dû quitter leur logement et vivent dans des chambres d’hôtel avec des bons d’alimentation.

– Exemple de pays d’origine : la République Démocratique du Congo. Qu’est ce qui y attend nos élèves ? La malnutrition, la prostitution, la guerre, la mort.

– Remarque d’une maman il y a quelques jours : « Si je mourais, mes enfants pourraient rester » (en tant que mineurs isolés en famille d’accueil ou en foyer…).

– Madame la Préfète a le pouvoir d’accorder des titres de séjour, justifiés par le fait que de nombreuses personnes sont malades ou ont des promesses d’embauche.

Nous, personnels et parents d’élèves du collège Martin Nadaud, ne pouvons nous résoudre à laisser faire, à nous retrouver devant des chaises vides dans nos classes. Chacun doit prendre conscience de la gravité de la situation :

Nos élèves sont tout simplement en DANGER.

Nous allons donc nous mettre en GRÈVE le JEUDI 17 MAI et manifester jusqu’à la préfecture. Nous avons demandé une audience à Monsieur le Préfet à 11h. Nous partirons de Martin Nadaud à 9h, en passant par l’école Prévert, le lycée Bourdan, l’école Cerclier, le collège Marouzeau.

NOUS PROPOSONS AUX PARENTS D’ÉLÈVES ET A TOUTES LES PERSONNES VOLONTAIRES DE SE JOINDRE A NOUS

A titre personnel, nous pensons aussi que les élèves peuvent nous rejoindre sous la responsabilité de leurs parents, par solidarité avec leurs camarades. Dans les nouveaux programmes du collège, une compétence à travailler est de permettre aux élèves de « Mettre en œuvre une action responsable et citoyenne, seul ou en groupe, en et hors milieu scolaire, et en témoigner »…

Ci-dessous :

préavis de grève du syndicat SUD Education Limousin : Préavis de grève – mai 2018

et une pétition à signer et faire signer le plus largement possible : Pétitions soutien élèves

 

————————————————————————————————————————————

Revue de presse locale suite à l’action de lundi 14/05 :

L’ÉCHO DE LA CREUSE – Mercredi 16 mai 2018 :

echo sans papiers

LA MONTAGNE – 15 mai 2018 :

la montagne 15 mai

Reportage sur RPG :

https://radiopaysdegueret.bandcamp.com/track/manifestation-enfants-expulsables

Mercredi 16 mai / Maison des associations, Guéret / 20h : Appel citoyen contre le délit d’humanité

Suite à notre rassemblement du samedi 5 mai sur la place Bonnyaud à Guéret pour faire sa « Fête à Macron » et à sa politique liberticide, suite à la discussion publique autour du « délit de solidarité » et à notre action « porteur de parole »sur le marché de Guéret, un appel est lancé, à toutes et à tous pour construire la convergence des luttes. Contre le délit de solidarité, contre le délit d’humanité, pour un autre modèle de société, plus égalitaire, parce que nos luttes ont le même fondements que l’on soit syndicaliste, étudiant, enseignant, zadiste, cheminot, que l’on lutte contre un projet minier ou pour protéger et aider les demandeur d’asile ou encore pour construire un mode de vie collectif alternatif à Notre-Dame-des-Landes :

Appel Citoyen contre le Délit d’Humanité

Une société démocratique ne peut pas exister sans que ses citoyens ne partagent des valeurs. Ces valeurs correspondent à un projet de société.

Notre société s’est bâtie sur la solidarité à travers des lois qui défendent le peuple. La Fraternité permet à travers la Laïcité à chacun de se côtoyer et de vivre ensemble en s’enrichissant des différences de l’autre. L’Egalité s’applique à chacun selon ses besoins à travers le programme national de la résistance. Notre Liberté correspond à notre possibilité de construire notre pensée et de participer aux décisions de nos dirigeants.

Si ces valeurs se sont fondées sur ces lois, c’est parce que les Français avaient connu les heures sombres de la xénophobie, de la peur, du manque de liberté, de la dénonciation et voulaient le meilleur pour leurs enfants. Petit à petit, les gouvernements successifs ont endormi notre vigilance et nous ont demandé de leur faire des chèques en blanc.

Aujourd’hui, le projet de société que le gouvernement nous propose, se construit avec de nouvelles lois basées sur la concurrence, l’individualisme, la privatisation de notre bien commun.
A la Fraternité, on oppose le Délit de solidarité !
A l’Égalité, on oppose des devoirs pour le peuple et des droits pour les plus riches.
A la Liberté, on oppose la répression avec le recours au tout sécuritaire. Ces lois sont fabriquées en notre nom par des gens qui ne représentent qu’eux-mêmes.

Nous refusons de rentrer chez nous, la tête dans les épaules et de recevoir les coups en nous résignant. Nous refusons ce projet de société car nous en voulons un autre pour nos enfants. Nous savons que notre nombre fera notre force. Nous appelons à la construction par toutes les citoyennes et par tous les citoyens convaincus qu’un autre projet est possible, à une réunion :

RDV le Mercredi 16 Mai à 20h00 maison des associations à Guéret.

Pour la convergence des luttes.

Parce que la solidarité ne sera jamais un délit pour nous.

Le 5 mai c’est la Fête à Macron ! Café/Discussion : « délit de solidarité » / RDV Guéret, Place Bonnyaud, 10h

Tract 5 Mai

Le sujet de cet évènement pourrait sembler ne pas être en lien avec la lutte contre les projets miniers, et pourtant : l’exploitation des ressources des pays dits « en développement » par les « démocraties » dites « développées » n’est-elle pas l’une des causes de la misère des populations de ces pays, et donc de leur désir de migration ?

Et n’est-ce pas à E. Macron, alors ministre de l’industrie, que nous devons la grande majorité des PERm sur tout le territoire ?

Extractivisme = Capitalisme = Guerre = Misère : discutons-en !

Alors que notre président nous soigne à coup d’ordonnance, confisquant ce qu’il restait de la parole du peuple ;
Alors que le gouvernement interdit les journalistes à Notre-dame-Landes, et n’autorise que la diffusion des images prises par la gendarmerie, bafouant la liberté de la presse et la liberté d’expression (http://www.acrimed.org/Notre-Dame-des-Landes-Circulez-y-a-rien-a-voir) ;
Alors que de nombreux militants sont poursuivis, arrêtés, condamnés à des peines de prison ferme …

Discutions-en sur la place publique !

Contre Macron et son monde !

Un autre monde est possible, et la solidarité ne sera jamais un délit dans le nôtre !

à lire sur le même sujet :

dimanche 22 avril – Ballade printanière à Lussat (23)

triton creté2Balade sur les sentiers de la vallée de la Voueize. Pour fêter le printemps et parce que le projet minier de Villeranges n’est pas enterré, nous vous invitons à (re)découvrir le site toujours menacé par la possibilité d’une exploitation minière.

Le sentier traverse la Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique de la vallée de la Voueize, à quelques minutes de la Réserve Naturelle de l’Étang des Landes. Le site a fait l’objet de recherches minières dans les années 80, une galerie a été creusée, la présence d’or, de tungstène et d’antimoine est attestée par des analyses.

RDV à midi à l’Étang des Landes pour ceux qui souhaitent pic-niquer (ramener son casse-croute) – départ à 13h30

Durée de la balade sur les sentiers de la Voueize : 3h (6kms) – relativement facile.

Goûter musicale acoustique au retour

cartechemin3

URGENT EXPULSION EN COURS A NDDL ! Rdv samedi 14/04 à GUERET – 10h30 Place Bonnyaud

5e jour d’intervention aujourd’hui, la lutte continue sur place et partout en France.  Montrons au gouvernement notre détermination  à ne pas abandonner notre rêve et à nos camarades sur place notre soutien.

Un rdv est donné à se rendre en masse sur la zad ce dimanche. RDV à midi le long du chemin de suez ; si nous ne pouvons rejoindre nos camarades en résistance sur le terrain, un appel est lancé à organiser des rassemblement, blocage, occupation, etc… dans nos villes :

RDV à Guéret demain samedi 14 avril à 10h30 place Bonnyaud.

L’état s’obstine à vouloir expulser la zad, il devra faire face à une série de réactions, aussi déterminées que diverses !

JEUDI 12 AVRIL – GUERET :

Retour sur le rassemblement d’hier soir devant la préfecture : nous étions une cinquantaine de personnes réunies pour manifester notre soutien à NDDL et aux familles de migrants installées en Creuse menacées d’expulsion. Paysans, Migrants, zadistes : NON AUX EXPULSIONS ! CONVERGENCE DES LUTTES !

DSC_0003 DSC_0005 DSC_0006 DSC_0011 DSC_0015DSC_0019

COMMUNIQUE DE L’ASSEMBLÉE DE LUTTE CONTRE LES EXPULSIONS DE LA ZAD :

Aux cheminots, aux étudiant-es, aux grévistes d’Air France, de Carrefour et à toutes celles et ceux qui luttent CONTRE MACRON ET SON MONDE

Des licenciements consécutifs à la loi travail, de la sélection à l’université à la déportation des immigrés, c’est la même logique étatique qui considère les êtres vivants comme des marchandises, le même bulldozer anti-social qui tente de bousiller nos vies. Pourtant, dans les universités occupées et sur les piquets de grèves, sur la ZAD et dans la rue, la colère monte et éclate. Sur les nombreux fronts de lutte, activés en réaction à la politique-carnage du gouvernement, un besoin urgent se faitsentir : s’unir pour que la peur change de camp.

Ici, dans le bocage de NDDL, la résistance à l’opération militaire prend des airs de guerre civile : destructions de nos lieux de vies, véhicules blindés, survols de drônes, maîtres chiens, largage degrenades désencerclantes par hélicoptère, exhibitions d’armes à feu et plus de trente blessés hier, probablement le double aujourd’hui, dont plusieurs mutilations irréversibles. Malgré cela, la résistance continue à l’image du mouvement anti-aéroport : joyeuse, déterminée et multiforme. Des caillassages et pique-niques de cheveux gris, des bals de tracteurs aux barricades, d’incendies de tractopelles aux jets de peintures en passant par les ravitaillements des cantines, l’énergie déployée ici tire ses sources de vos solidarités. Celle des riverains, des paysan-nes, des habitant-es historiques, des comités de soutiens locaux et à l’internationale, de tous les renforts plus nombreux chaque heure qui passe. Et savoir que des facs sont occupées, des trains et des avions à l’arrêt, des supermarchés bloqués nous fait nous sentir pris dans un mouvement plus global qui tente de stopper ce gouvernement dans sa course folle vers la catastrophe générale.

Malgré le déchaînement de brutalité absurde de cette opération, qui prouve que ce gouvernement n’a plus que la terreur comme seul argument, il reste certain que nous allons continuer à durer et construire ici. Nous sommes trop nombreu-ses à connaître les chemins, bois et prés du bocage. Nous tirons notre force de toute la rage et l’espoir de tous celles et ceux qui veulent changer ce monde. La ZAD est inexpulsable. Une fois que seront expulsés les véhicules blindés, les hélicoptères, les fourgons et les 2500 flics de notre bocage chéri, soyez sûr-es qu’on se retrouvera dans vos amphis, piquets de grève et dans la rue pour poursuivre nos combats.

Merci pour vos solidarités, vos luttes et votre diversité.

L’assemblée de lutte contre les expulsions de la ZAD

Précisions des expulsions sur la zad :
http://zad.nadir.org/

URGENT EXPULSION EN COURS A NDDL ! Rassemblement Jeudi 12 à GUERET : Rdv dès 18h devant la préfecture

GUERET : Jeudi 12 avril – RDV dès 18h devant la préfecture

En soutien aux migrants, aux zadistes, aux étudiants, aux syndicalistes ;

Contre la dictature, l’autocratie, la répression ;

CONVERGENCE DES LUTTES !

soutiens nddl avril 2018

L’état s’obstine à vouloir expulser la zad, il devra faire face à une série de réactions, aussi déterminées que diverses. Ceci est vrai pour la zad, mais aussi un peu partout : déjà 57 lieux se déclarent prêts à manifester leur soutien à défendre la zad #NDDL !

A7 (PACA), ALBI, ANGERS, ANNEMASSE, AUBENAS, AURAY, AUXERRE, BAIONA, BLOIS, BORDEAUX, BREST, BRESSUIRE, CAEN, CARCASSONNE, CHAMBERY, CHERBOURG, CHOLET, COLMAR, CERGY, COMMINGES, DIE, DIJON, DUNKERQUE, FOUGERE, FREIBURG, GAP, GUINGAMP, GRENOBLE, LA ROCHELLE, LANGON, LANNION, LAVAL, LILLE, LIMOGES, LOCHES, LONS-le-SAUNIER, LORIENT, LYON, MARCILLAC-VALLON, MONTPELLIER, les MONTS D’ARRÉES, MORLAIX, MULHOUSE, NANCY, NANTES, NÎMES, NICE PARIS, PERIGUEUX, PLÉLAN-LE-GRAND, POITIERS, PONTIVY, PUY EN VELAY, QUESTEMBERT, QUIMPER, RENNES, ROUEN, SAINT-BRIEUC, SAINT-MALO, SAINT-NAZAIRE, SEGRÉ, SEVERAC, STRASBOURG, TOULOUSE, TOURS, TULLE, VALENCE, VANNES … et vous ?

Extrait du communiqué de l’assemblée du 09 Avril :

« La destruction du hangar, des serres et de la bergerie des 100 noms, l’évacuation de ses ânes et de ses moutons a achevé de dévoiler l’hypocrisie absolue de la préfecture, y compris sur sa prétention affichée à conserver les projets agricoles. La préfète en profite pour appuyer sur un chantage abject  à propos des autres lieux abritant des projets agricoles : abandonnez la vision collective maintenant ou vous connaitrez le même sort et les mêmes destructions. La maison des vraies rouges, les jardins maraîcher et médicinal du Rouge et Noir, et bien d’autres pourraient bien être en ligne de mire demain. » … La préfecture va-telle s’attaquer à un autre projet agricole emblématique de la zad ?

Communiqué du 10 Avril : Appel général à se rendre sur place !

Ce matin, presque une centaine de camion de gendarmes mobiles, blindés, tractopelles reviennent sur la zad semer leur travail de destruction. Plusieurs lieux de vie et projets agricoles semblent aujoud’hui imédiatement dans les viseurs de la préfecture : la Chèvrerie une maison magnifique déjà reconstruite après César en 2013 avec ses mosaïques et ses murs en terres chaux. La maison des vraies rouges un des plus vieux groupements d’habitats
auto-construit en terre-paille ou en bois de la zad avec son espace collectif sur deux étages. Les vraies rouges abritent aussi le jardin rouge et noir, projet maraîcher avec ses serres et le champs médicinal avec sa cabane de séchage et de transformation. Le jardin rouge et noir est un espace agricole emblématique qui alimente le marché de la zad ou et des luttes, projets associatifs, et migrants. Le jardin rouge et noir fonctionne par chantier collectif hebdomadaire ouvert qui permettent à un grand nombre d’habitant de la zad et voisin de se réapproprier des savoir-faire maraîchers. Il s’organise avec le soutien des agriculteurs de COPAIN 44. De nombreuses personnes se rendent sur place pour les défendre et se rejoignent au camps des cheveux blancs. Des barricades ont été érigées. Les habitants de la Chèvrerie comme d’autres lieux, se sont nommés et identifiés à la préfecture et AGO-vinci. La préfecture le nie et s’apprête à les expulser illégalement et sans procédure nominative comme les autres.

Précisions des expulsions sur la zad :
http://zad.nadir.org/

A lire : La Zad et la guerre civile mondiale

soutienddl

14 AVRIL 2018 – Réunion publique d’information et AG de l’association Stopmines87

stopmines87 avril2018Nous avons le plaisir de vous inviter à une réunion publique d’information le samedi 14 avril prochain à 14H30 à la Meyze.

Dans un premier temps, nous vous présenterons l’état des lieux de nos actions 2017 et répondrons à vos questions : veuillez consulter ici un dossier complet : 2017-SM87_Présentation-réunions-publiques. Cette réunion publique sera suivie de l’AG pour les adhérents et membres du CA.

à lire : Pour eux, le permis de recherches minières en Haute-Vienne, c’est « or de question » !