Alerte Eoliennes 23

eole

Comme nous le savons, les projets d’éoliennes industrielles, d’éoliennes géantes, se multiplient dans notre département (au moins une centaine de machines envisagées à ce jour). Ils suscitent la création de nombreuses associations d’habitants, qui essayent chaque fois de s’opposer à un projet précis près de chez eux.

L’une des difficultés de la lutte contre les éoliennes géantes, c’est que les projets sont éparpillés en un grand nombre de lieux différents, concernant chaque fois un nombre réduit de voisins ; nous en sommes au point où les promoteurs multiplient tout azimut les projets d’installation : pour chaque projet abandonné, on verra renaître instantanément un autre projet juste à côté.

tract-carte-6-mai-2017-verso
Tout le monde conviendra donc que pour remporter des victoires contre les promoteurs, il est indispensable que les oppositions parviennent à s’entraider et à se coordonner dans la pratique. Malheureusement, le projet d’une coordination des associations anti éoliennes creusoises en est toujours aujourd’hui au stade des intentions et des paroles.

C’est notamment pourquoi, en complément des associations existantes, et pour apporter une contribution à cette indispensable coordination, des personnes habitant diverses communes du département ont décidé de constituer le collectif « Alerte éoliennes 23 », qui se donne pour but de critiquer globalement le développement de l’éolien industriel dans notre région.

Ce développement est organisé et planifié par les industriels de l’éolien – et les pouvoirs publics – comme un ensemble cohérent, et c’est en tant que projet d’ensemble qu’il peut être combattu.

26230082_1961816884085701_1507473806019410197_n

Nous nous proposons de suivre les pistes suivantes :

Réaliser et rendre public une recension précise et régulièrement actualisée de l’ensemble des projets éoliens industriels dans notre région, permettant de se rendre compte de l’avancement, de la cohérence, et de l’étendue de la menace.

Mettre en lumière les principaux acteurs de ces projets : qui sont exactement les entreprises promoteurs de ces projets, quelles sont leurs capitaux et activités, leurs liens avec de grands groupes industriels et financiers, comment se sont-elles déjà comportées ailleurs ; quels sont leurs relais publics et administratifs.

Réunir les coordonnées de l’ensemble des associations et collectifs s’opposant à des projets éoliens dans la région, et faire évidemment la publicité de leur lutte et de leurs interventions publiques.

Diffuser des textes et des films qui élaborent une critique de l’éolien industriel en général, sous différents aspects, et notamment :

Inventaire des nuisances qu’il provoque, y compris les conséquences sanitaires et sur le paysage) Analyse de ses contradictions et impossibilités techniques (intermittence, frénésie de la consommation actuelle, etc. ), y compris les exploitations et pollutions nécessaires à sa production. Démontage du discours « écologique » qui lui sert de justification ; la « transition énergétique », comme le « développement durable » auparavant, sont de la poudre aux yeux et des escroqueries ; les éoliennes industrielles ne permettent absolument pas de faire face à la redoutable menace constituée par l’industrie nucléaire, ni d’atténuer le dramatique bouleversement climatique en cours. Analyse de l’arrière-plan économique de l’éolien industriel, nouveau marché juteux pour les industriels et les financiers, d’autant plus rentable qu’il est financé et soutenu par l’État.
Critique du caractère fondamentalement autoritaire et antidémocratique du développement de l’éolien industriel – imposé à la population qui en subit les lourdes conséquences sans avoir jamais son mot à dire … sur cela comme sur tant d’autres choses.

canard_dessin02


 

 

Dans la presse :

En creuse :

 

En Corrèze :

 

Et ailleurs :

 

La face cachée de la transition énergétique :

arton7217-97bf5

  • L’ADEME dit enfin la vérité sur les véhicules électriques : L’ADEME a publié son bilan sur les impacts environnementaux des véhicules électriques (1).La voiture électrique réduit très peu les émissions de CO2 – à moins d’être alimentée en électricité nucléaire ; elle consomme beaucoup de ressources rares : le résultat est loin du miracle annoncé.

  • Vent de scandale – « Pièces à conviction »  du 06/05/15 – Fr3

 

Dans le monde :

 

 

Les collectifs anti-éoliens et anti-nucléaires :