26 Janv – Limoges – Débat : ça paye pas de mines mais ça fait des ravages

arton358-b6c8e-b9562

Article à lire sur labogue.info

Après le 25 janvier, 20 heures, à la Renouée (Gentioux), le samedi 26 vers 11 heures à la librairie Le Passe-Temps (Eymoutiers), aura lieu à Limoges, le même jour, un après-midi de débat (16 heures, salle Jean-Pierre-Timbaud), suivi à 19 heures d’un apéro à prix libre et repas partageur, avec des membres de la revue Z et du Collectif Stop Mines 87 sur la question des mines d’or, en Guyane et ici, et sur les luttes contre l’extractivisme.

Des personnes du collectif de rédaction de Z viendront présenter leur revue et plus spécifiquement le dernier numéro sur le projet de la montagne d’or en Guyane. Le collectif stop mines 87 viendra pour exposer les projets de mines et leur avancée dans le Limousin. Ce sera l’occasion de faire du lien entre les projets miniers d’ici et d’ailleurs et surtout sur les luttes qui se mettent en place pour y faire face.

C’est quoi la revue Z ?

Au printemps 2009 sortait le premier numéro d’un canard-tortue imaginé par une bande de joyeux déserteurs. Installée chez des éleveurs du Tarn, la rédaction inaugurait le principe de l’itinérance : s’immerger dans la réalité d’un territoire, pour un mois au moins, enquêter collectivement, s’égarer et nouer des liens, prendre part aux luttes. Puis à partir de ces ingrédients, fabriquer, à prix abordable, une belle revue d’analyse critique de deux cents pages qui donne la parole à des gens qu’on entend peu, sans oublier le dessin et la photo.

Le dernier numéro de Z, le douzième, Trésors et conquêtes, rédigé depuis la Guyane, nous embarque au cœur de l’industrie la plus polluante du monde : les mines. On y parle luttes anti-coloniales et amérindiennes, critique de l’aérospatiale avec une visite de Kourou, « port spatial de l’Europe » et retour sur le mouvement social massif de 2017.

230 pages d’enquêtes et de témoignages illustrés avec soin pour interroger aussi l’idéologie occidentale du développement, ses promesses, ses impasses et apercevoir la possibilité de s’en libérer.

L’or, les mines, l’extractivisme

Stop Mines 87 est une association créée fin 2015 sur le territoire aurifère du sud de la Haute-Vienne, pour informer la population, les élus sur les conséquences de la réouverture d’une mine d’or.
Actuellement, il existe un projet à un stade avancé car un permis exclusif de recherche (le PER de Bonneval) pour or, argent, antimoine et métaux connexes (uranium ?) a été accordé à la société Cordier-Mines, par le ministère de l’Industrie, pour la période 2017-2022.
Ainsi neuf communes du sud de la Haute-Vienne et une commune du nord de la Dordogne sont concernées (cela représente une surface de 260 km²).

Plus d’info :
http://www.zite.fr/
http://stopmines87.fr/
https://labogue.info/spip.php?article267

Événements